Le vrai du faux. "Le développement massif des énergies renouvelables : plus 3 à 400.000 emplois dans notre pays"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le recours massif aux énergies renouvelables permettraient de créer 3 à 400.000 emplois en France. C'est ce qu'a affirmé Yannick Jadot, ancien candidat écologiste à la présidentielle. C'est plutôt vrai. 

Yannick Jadot, ancien candidat écologiste à la présidentielle, qui a conclu un accord avec le socialiste Benoît Hamon, a déclaré ceci sur Europe 1 : "Le programme sur lequel on est convenu c'est à la fois le développement massif des énergies renouvelables, plus 3 à 400 000 emplois dans notre pays."

3 à 400.000 emplois créés en France avec le développement massif des énergies renouvelables ?

Dans l'ensemble, c'est plutôt vrai, mais c'est plutôt vague, aussi, Yannick Jadot ne donnant aucune échéance, qui est primordiale. 

Prenons le rapport de juin dernier de l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'Energie, agence qui officie pour l'Etat français.

L'Ademe voit la vie en vert, en parlant de 8 à 900 000 emplois créés en France, à l'horizon 2050, avec 80 à 100% d'énergies renouvelables.

Pourquoi tant d'emplois créés ?

Pour comprendre, prenons cette étude relayée par le Syndicat des Energies Renouvelables.

Si l'objectif de la "Programmation pluriannuelle de l'énergie", la PPE, instituée par la loi transition énergétique, est respectée (ce qui, au passage, n'est pas le cas aujourd'hui), 125.000 emplois directs seraient créés en une décennie grâce aux énergies renouvelables. En 2050, on arrive donc à 500.000 emplois.

Il faut ajouter à cela les emplois indirects, à peu près équivalents, dans la filière construction par exemple parce qu'il faudra construire les nouvelles capacités de production. On arrive à près d'un million d'emplois créés en 2050.

Les énergies renouvelables créent-elles plus d'emplois que le nucléaire ?

C'est le deuxième volet de l'argumentation. Yannick Jadot s'appuie notamment sur un rapport de l'OCDE sur la croissance verte publié en 2012.

Celui-ci établit que pour produire 100 gigawattheures supplémentaires d'électricité par an, il faut créer 14 postes pour le nucléaire, 87 pour le solaire photovoltaïque.

Six fois plus pour le solaire que pour le nucléaire.

Vous êtes à nouveau en ligne