Le vrai du faux. "La rémunération des grands patrons a augmenté de 65%"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nathalie Arthaud, candidate Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle, affirme que la rémunération des grands patrons a augmenté de 65% ces dix dernières années. C'est plutôt faux. 

Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle, a déclaré ceci, mercredi 29 mars, sur RFI :

"Je veux juste vous faire remarquer qu'en 2000, le SMIC était à 1 000 euros net. Aujourd'hui il est à 1.150, ça fait 15% d'augmentation. Vous savez de combien ont augmenté les salaires des PDG en 10 ans ? De 65%."

Vrai sur le SMIC

En 2000, le SMIC s'élevait à un peu moins de 1.000 euros. Il s'élève aujourd'hui à 1.149 euros net. 15% d'augmentation en 17 ans. Nathalie Arthaud dit vrai.

Faux sur le salaire des PDG

Le cabinet Proxinvest, régulièrement consulté sur la rémunération des grands dirigeants français a publié une étude en novembre dernier.

Prenons les rémunération globale des patrons des 120 plus grosses sociétés cotées (la part salariale et la part actionnariale comme les stock options ou les actions offertes). Prenons la rémunération annuelle moyenne pour l'ensemble des dirigeants.

En 2007, cette rémunération s'élevait à 3.113.000 euros. En 2015, c'est la dernière année étudiée, cette rémunération globale s'élevait à 3.535.000 euros. Une augmentation de 13,6% en 8 ans.

L'année 2015 a été bonne pour les dirigeants : rémunération en hausse de 20% par rapport à 2014 pour les 120 plus grands patrons français. 

La situation des cinq patrons les mieux payés de France

Pour la première fois depuis 2005, les cinq patrons les mieux payés de France ont touché, chacun, l'an dernier plus de 10 millions d'euros.

Pour eux les augmentations peuvent être très importantes. Exemple avec le n°5 du classement : Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, dont la rémunération totale est passée de 5 millions 620 000 euros à 10 millions 400 000 euros, augmentation de...86% entre 2014 et 2015.

Bernard Charlès, PDG de Dassault Systèmes, n°4 du classement : +31% en un an, il émarge à 14.500.000 euros annuels.