VRAI OU FAKE Le vrai du faux. 75% du patrimoine détenu en France l'est-il réellement par héritage ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Victor Matet revient aujourd'hui sur une affirmation du Premier secrétaire du Parti socialiste concernant la part d'héritage dans le patrimoine des Français.

Mercredi 20 mars lors du débat organisé par BFM TV entre les six principaux dirigeants de partis, Olivier Faure, le patron du PS, a affirmé : "75% du patrimoine détenu en France l'est par héritage"

D'où vient cette affirmation ?

De Thomas Piketty, indique Olivier Faure. Thomas Piketty, c'est l'économiste spécialiste des inégalités sociales, proche de François Hollande et Ségolène Royal par le passé puis membre de l'équipe de Benoît Hamon lors de la dernière présidentielle.
Pour être précis, Olivier Faure se sert de la fourchette haute donnée par Thomas Piketty dans des articles et dans son livre Le Capital au 21e siècle. Avec des estimations entre 65 et 75%.

Des inégalités de plus en plus grandes

Nicolas Frémeaux, économiste et conseiller scientifique à France Statégie, institution rattachée à Matignon, auteur du livre Les Nouveaux héritiers parle d'une proportion de deux tiers. Cela fait donc 66%. On se retrouve donc la moyenne basse évoquée par Piketty.

Tous les deux expliquent en fait que nous sommes revenus au niveau d'il y a 100 ans. Et pointent des inégalités de plus en plus fortes car ce sont majoritairement les mêmes qui détiennent le plus et transmettent donc le plus. Avec, dans une société vieillissante, le risque d'une société d"héritiers dominée par les retraités.

C'est ce que dit notamment le think tank classée à gauche Terra Nova, qui rappelle que l'on hérite aujourd"hui plus souvent à 60 ans qu'à 40. Dans un texte paru début janvier, Terra Nova estime que la part du patrimoine hérité dans l'ensemble des actifs détenus a dépassé les 50 % depuis le début des années 2000. Sans donner de chiffres plus actuels.

Et que disent d'autres spécialistes ?

Tous les économistes interrogés sont d'accord sur un point : le patrimoine détenu aujourd'hui en France l'est à plus de 50% par l'héritage. En revanche, le chiffre de 75% donnée par Olivier Faure est excessif pour certains. En fait "Il n'est ni vrai ni faux", tranche un autre spécialiste. Qui explique que Thomas Piketty a mené des calculs complexes en partant d'hypothèses, comme souvent en économie. Avec différentes méthodes de travail, plus ou moins parfaites. Pour un résultat qu'Olivier Faure, vous l'avez compris, a lui largement validé.

 

Vous êtes à nouveau en ligne