L'ouragan Lorenzo menace-t-il vraiment la France ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'ouragan Lorenzo est un phénomène météo assez exceptionnel, mais contrairement à des messages alarmistes diffusés sur les réseaux sociaux, il ne devrait pas se faire sentir en France.

Lorenzo est un phénomène assez rare. Contrairement aux trajectoires "classiques" des ouragans qui remontent vers les Antilles, il devrait toucher les Açores dans les prochaines heures. Des rafales sont attendues à 200 km/h et des vagues pourraient atteindre 25 mètres au large de l'archipel. Lorenzo est aussi un ouragan inhabituel, car, samedi soir, il a été le premier à atteindre la catégorie 5, sur une échelle de 5, aussi à l'Est dans l'Atlantique. En conséquence, des inquiétudes pointent alors que Lorenzo continue sa route vers le nord. Contrairement à certains messages alarmistes, franceinfo vous explique que la France devrait être épargnée.

Aucun scénario ne prévoit une arrivée sur la France

Si Lorenzo prend un chemin plutôt inhabituel pour un ouragan, les dernières prévisions de trajectoire publiées par Météo-France montrent que la plupart des côtes européennes devraient être plutôt épargnées.

La France "ne sera pas touchée directement", explique Météo-France, même si une forte houle venant du large pourraient atteindre les côtes françaises dans la nuit de jeudi à vendredi. Un peu plus à l'ouest, les experts irlandais du Met Eireann prévoient "des conditions très humides et potentiellement orageuses" sur l'île vendredi matin. Lorenzo devrait ainsi être la deuxième grosse tempête venue du sud à frapper l'Irlande, après Ophélia en 2017.

Lorenzo ne sera sans doute plus un ouragan après les Açores

La taille de cet ouragan interpelle aussi. Si Lorenzo a été le premier ouragan de catégorie 5 à traverser cette zone de l'Atlantique, il est déjà en train de s'essouffler. Il est passé d'une catégorie 5 à 2 en l'espace de trois jours. Il devrait terminer sa course en tempête classique au large des côtes irlandaise d'ici jeudi soir. 

Pour comprendre cette baisse d'intensité, il faut savoir que l'eau chaude fonctionne comme un carburant essentiel pour les ouragans. Lorsqu'il atteint la terre ferme ou traverse une masse d'eau froide, il perd sa source de chaleur humide et donc de sa puissance.

Or, selon Météo-France, Lorenzo va très prochainement rencontrer une zone où la température tombe sous les 20 degrés à la surface de la mer. Par ailleurs, Lorenzo devrait être confronté dans les prochaines heures à beaucoup de variations de vent, à la fois en vitesse et en direction. Ce fort cisaillement vertical du vent devrait également contribuer à affaiblir l'ouragan Lorenzo.

Vous êtes à nouveau en ligne