François Hollande dit-il vrai lors de sa conférence de presse ?

Le chef de l'Etat a parlé de la TVA, des taux d'intérêts, de la croissance ou encore du chômage. A-t-il dit vrai ou faux ? Réponse ici.

Nous avons décidé de vérifier quatre affirmations de François Hollande.

TVA

Le président de la République rappelle que l'augmentation du taux normal de TVA sera de 0,4 points (de 19,6% à 20%), "c'est à dire quatre fois moins que ce qui avait été prévu par nos prédécesseurs" .

Vrai

C'est quatre fois moins que l'objectif de Nicolas Sarkozy qui était de faire passer le taux principal de TVA de 19,6% à 21,2%, soit une augmentation de 1,6 point. Avec le projet du gouvernement Ayrault, la hausse ne sera que de 0,4 point.
En revanche, François Hollande oublie de préciser que cette moindre hausse s'accompagne d'une forte augmentation du taux intermédiaire de la TVA de 7% à 10% (bâtiment et restauration notamment).
Pour conclure sur ce sujet, on peut dire qu'avec la TVA sociale, l'effort fiscal que prévoyait Nicolas Sarkozy était de 13 milliards d'euros. Celui de François Hollande, 6 à 7 milliards. C'est deux fois moins.

Taux d'intérêts

Le chef de l'Etat déclare que "les taux d'intérêts sur notre dette publique sont parmi les plus bas de notre histoire. Ils ont même diminué depuis le 6 mai. Nous sommes à 2,10 % de taux d'intérêts sur la dette à 10 ans".     

Vrai

Les taux d'intérêts à 10 ans (Obligation assimilables du trésor) étaient hier à 2,06 %. Du jamais vu. Les taux ont effectivement baissé depuis six mois puisqu'ils étaient à 2,81% le 7 mai, au lendemain de la victoire de François Hollande.

Croissance

François Hollande assure que "la croissance est à l'arrêt depuis près de deux ans".

Faux

La croissance est réellement à l'arrêt depuis le début 2012. Croissance zéro constatée par l'INSEE aux 1er et 2eme trimestres. Les prévisions pour les 3eme et 4eme trimestres sont également étales. En revanche, en 2011, la croissance a été de 1,7%. Pas mirobolant, mais pas à l'arrêt.

Chômage

Le président de la République déclare qu'il y a eu "un million de demandeurs d'emplois supplémentaires sur le précédent quinquennat".

Vrai

Il y a même eu 1.116.000 demandeurs d'emploi supplémentaires entre mai 2007 et mai 2012. Il s'agit de la catégorie ABC de Pôle emploi, qui comptabilise les personnes qui n'ont pas du tout de travail et celles qui ont une activité réduite de moins de 78 heures dans le mois. François Hollande a la prudence de parler de "demandeurs d'emplois".
Car si l'on parle de "chômeurs" au sens du Bureau international du travail (les personnes sans aucune activité), la hausse sous Sarkozy a été moindre. 531.000 chômeurs de plus selon l'INSEE entre le 2eme trimestre 2007 et le 2eme trimestre 2012.

Vous êtes à nouveau en ligne