VRAI OU FAKE Faut-il vraiment avoir peur de retirer le masque au cinéma ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le masque n'est plus obligatoire dans les lieux de loisirs et de culture sur présentation du pass sanitaire. Certains internautes y voient une anomalie car tous les détenteurs du pass sanitaire ne sont pas forcément vaccinés et pourraient être contaminés. C'est vrai.Faut-il vraiment avoir peur de retirer le masque au cinéma ?

Le cinéma, "si les gens ne portent plus le masque du tout, pas sûre de continuer à y aller", écrit une internaute sur le réseau social Twitter. Un décret paru mardi 20 juillet au Journal officiel, dispose en effet que "les obligations de port du masque (...) ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux et événements" soumis au pass sanitaire, obligatoire pour les lieux de culture et de loisirs à compter du 21 juillet. Une décison qui interloque plusieurs internautes.

Capture écran Twitter
Capture écran Twitter (CAPTURE D'ÉCRAN)

Ces internautes ont raison de rappeler qu'avec le pass sanitaire, des vaccinés et des non-vaccinés pourraient bien se trouver dans la même salle de cinéma. Le pass sanitaire prévoit en effet que l'on puisse présenter la preuve d'une vaccination complète, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, ou un certificat de rétablissement. Des spectateurs vaccinés pourront donc bien visionner un film, sans masque, dans la même salle que des spectateurs non-vaccinés ayant simplement présenté un test négatif.

Un risque de contamination réduit, mais pas nul

Sachant que la vaccination réduit seulement le risque d'être contaminé, mais ne l'exclut pas totalement, un spectateur vacciné pourrait donc bien contaminer un spectateur non-vacciné. Tomber le masque dans les salles de cinéma pose donc question. Légalement, cela est bien autorisé. Le décret paru le 20 juillet dispose que "Les obligations de port du masque (...) ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux et événements dans les conditions prévues au présent article. Le port du masque peut toutefois être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l'exploitant ou l'organisateur." On ne risque donc pas d'amende en enlevant le masque dans un cinéma, sauf si l'exploitant a maintenu cette obligation. Toutefois, même les autorités sanitaires semblent plutôt opposés à cet assouplisement. 

Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, interrogé vendredi 16 juillet sur Europe 1, affirmait qu'il était "dans notre intérêt à tous de ne pas faiblir sur cette question dans l'immédiat", rappelant que la France était dans "une phase ascendante et assez rapide".

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lui-même, interrogé mardi 20 juillet sur RTL, formulait une injonction plutôt contradictoire avec le fait de pouvoir lever le masque su présentation du pass sanitaire. "Pour celles et ceux qui ne sont pas vaccinés, je le redis, avec le variant qui est hyper contagieux, ils vont finir par l'attraper. Donc il faut non seulement maintenir le masque, mais il faut se dépêcher de se faire vacciner", a-t-il déclaré. Des exploitants de cinéma ont déjà fait savoir qu'ils continueront d'imposer ce port du masque dans leurs salles.

Vous êtes à nouveau en ligne