VRAI OU FAKE Covid-19 : le vaccin AstraZeneca est-il efficace à seulement 8% pour les plus de 65 ans ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Deux journaux allemands ont avancé ce chiffre ces derniers jours. Il a depuis été contredit par les autorités et le laboratoire britannique. Cependant, il y a des réserves concernant son autorisation pour les personnes âgées.  

Alors que le vaccin AstraZeneca pourrait être validé vendredi 29 janvier par l'Agence européenne du médicament, son efficacité est pointée du doigt depuis que deux journaux allemands ont affirmé qu'il serait efficace seulement à 8% chez les personnes âgées de plus de 65 ans. On serait très loin de la protection contre le Covid-19 annoncée à 70% il y a plusieurs mois. Cette "information" a été énormément partagée sur les réseaux sociaux, notamment par ceux qui s'opposent au vaccin. Sauf que ce chiffre est totalement faux. Il a été démenti par AstraZeneca et par le gouvernement allemand, qui était cité comme la principale source des journalistes.

Une confusion dans l'interprétation des chiffres 

Comment ce chiffre de 8% est apparu ? Il s'agit d'une mauvaise interprétation des données de l'étude du vaccin selon le ministre de la Santé allemand. Il évoque une confusion avec les 8% qui correspondent au nombre d'hommes de plus de 70 ans qui ont participé à l'essai clinique, ce qui n'a rien à voir avec l'efficacité du vaccin qui est d'ailleurs déjà utilisé au Royaume-Uni pour tous les âges. Le laboratoire AstraZeneca rajoute dans un communiqué que les personnes agés qui ont reçu les deux doses du vaccin ont toutes développé des anticorps.

Malgré tout, il existe quelques réserves concernant ce vaccin d'AstraZeneca car lors des essais cliniques, la part des personnes âgées était relativement faible. Dans la revue scientifique The Lancet, les chercheurs qui se sont penchés sur l'efficacité de ce vaccin notent bien que pour les plus âgés, "les données d’efficacité dans ces cohortes sont actuellement limitées par le petit nombre de cas, mais des données supplémentaires seront disponibles dans les analyses futures".

Si on compare avec l'essai pour le vaccin Pfizer, plus de 20% des volontaires avaient plus de 65 ans et ils étaient presque 25% pour l'essai de Moderna. C'est presque trois fois plus que pour AstraZeneca. Cette sous-représentation durant l'essai clinique peut poser problème pour autoriser le vaccin. L'Agence européenne du médicament, d'ailleurs, n'exclut pas de le limiter à une ou plusieurs classes d'âge.

Vous êtes à nouveau en ligne