VRAI OU FAKE Coronavirus : a-t-on déjà atteint une immunité de groupe, comme l'affirme un message partagé sur Facebook ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un message partagé sur Facebook affirme qu'une "immunité de groupe est présente" en France face au coronavirus. C'est faux.

"Un test positif sans symptômes, ça veut dire que notre corps a développé des anti-corps et/ou que le virus n'est plus virulent. Ca s'appelle l'immunité acquise. Les tests sont en train de confirmer qu'une immunité de groupe est présente. Les médias s'acharnent à dire l'inverse !!!" Voilà le message que se partagent de nombreux internautes sur Facebook depuis quelques jours. 

Capture écran Facebook
Capture écran Facebook (Capture écran Facebook)

Pas plus de 10% de la population touchée par le virus

"Malheureusement, c'est faux", répondent de nombreux infectiologues contactés par la cellule Vrai du Faux de franceinfo. Tous s'accordent à dire que l'on est encore très loin d'avoir acquis une immunité de groupe en France. Pour atteindre cette immunité collective face au coronavirus, il faudrait qu'au moins 70% de la population française ait déjà été infectée par le virus, explique l'Institut Pasteur. Or, à ce jour, pas plus de 10% de la population aurait déjà été touchée par le virus selon le président du Conseil scientifique Covid-19, Jean-François Delfraissy, invité le 5 août de la radio France Inter. La plupart des scientitifiques restent d'ailleurs prudents sur ces chiffres. "C'est très dur d'estimer précisément le nombre de Français qui on déjà été infectés", explique le directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur.

Encore plein de questions autour de l'immunité

Avoir des anticorps ne signifie pas forcément que l'on est immunisé à 100%, expliquent les chercheurs de l'INSERM. Premièrement, on peut avoir des anticorps plus ou moins robustes. Chez certaines personnes, il se pourrait qu'ils ne soient pas assez forts pour contrer le virus. Deuxièmement, même si l'on est pourvu de "supers anticorps", personne ne connait aujourd'hui leur durée de vie. D'ailleurs, au moins trois cas de réinfection ont déjà été recensés dans le monde.

Conclusion : non, il n'y a toujours pas d'immunité de groupe et méfions-nous de ces messages aussi affirmatifs quand il s'agit du coronavirus. Même les plus grands chercheurs ont encore souvent du mal à nous apporter des réponses sur ce virus encore très mal connu.

Vous êtes à nouveau en ligne