Bruno Le Maire dit-il vrai sur l'ascenseur social en France ?

Le député UMP affirme que l'école française ne "permet pas de réduire les inégalités" et qu'il n'y a "jamais eu autant de reproduction sociale en France". Vrai ou faux ? Réponse ici ?

Vrai sur l'école

D'après l'OCDE, en France seulement 38% des jeunes adultes dont les parents sont peu instruits vont suivre des études supérieures. Et d'après l'Insee, la moitié des fils de cadres supérieurs deviennent cadres supérieurs, alors que seulement 10% des fils d'ouvriers vont devenir cadres supérieurs.

Le sociologue Camille Peugny auteur du livre "Le destin au berceau" confirme : "Beaucoup d'études ont montré que les enfants en fonction de leur origine sociale arrivaient à l'école maternelle ou primaire avec des niveaux différents. Et quand on évalue les mêmes enfants quelques années plus tard, on voit que les inégalités ne se sont pas réduites. On peut dire que l'école française a du mal à réduire les inégalités ".  

Faux

Par ailleurs, quand Bruno Le Maire affirme qu'il n'y "a jamais eu autant de reproduction sociale en France ", il se trompe. Au début du 20ème siècle, on n'avait pratiquement aucune chance d'échapper à sa classe sociale d'origine. A cette époque, il n'y avait pas du tout d'ascenseur social. Il y avait une reproduction presque totale des classes sociales. 

Trente glorieuses

En fait, l'ascenseur a fonctionné à fond pendant les Trente glorieuses. Sous l'effet de trois phénomènes. Une très forte croissance, une économie avec un secteur tertiaire en développement et donc plus d'emplois d'encadrement, et enfin une forte expansion scolaire. La France assiste alors à un grand mouvement d'aspiration vers le haut, à une époque bénie qui permet à une population mieux éduquée de trouver des débouchés.

Crise

En revanche depuis 30 ans, c'est la crise. Et tout change. Camille Peugny explique que "la mobilité sociale a beaucoup ralenti. L'ascenseur social n'est pas complètement en panne mais il s'élève moins fréquemment vers le haut que pendant les 30 glorieuses et surtout il s'élève pour des petits trajets ".
La France reste donc dans une société inégalitaire même si elle n'a rien à voir avec la société de début du 20ème siècle.