Brice Hortefeux et Jean-Claude Gaudin disent-ils vrai sur les impôts sous Hollande ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le vice-président de l'UMP chiffre à "50 milliards d'euros" le montant des impôts supplémentaires décidés par le pouvoir socialiste depuis mai 2012. Le maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin parle lui de "60 milliards". Vrai ou faux ? Réponse ici.

Faux... deux fois !

Les hausses d'impôts décidées par le pouvoir socialiste sont  importantes mais n'atteignent pas les sommes annoncées par les deux personnalités de l'UMP. 

2012 et 2013

En 2012, le montant des impôts supplémentaires se chiffre à 7,6 milliards d'euros de plus pour les ménages et les entreprises. Avec entre autre une contribution exceptionnelle sur la fortune pour les ménages aisés et la fin des heures supplémentaires défiscalisées, qui a aussi pesé sur les entreprises.

En 2013, 22 milliards de plus. 9 milliards sur les particuliers. Ce sont surtout les plus aisés qui ont été visés une fois de plus.
Quant aux entreprises, elles ont vu leurs avantages fiscaux rabotés et des impôts s'ajouter. La facture s'est montée à 13 milliards d'euros.  

Total, sur 2012 et 2013, ce sont près de 30 milliards supplémentaires qui ont été prélevés par le nouveau pouvoir.
Ce n'est pas 50, ni 60 milliards.

Vrai sur le record d'impôts

Par ailleurs, Brice Hortefeux a aussi déclaré que la France "va  devenir l'année prochaine l'un des deux  pays de l'OCDE les plus lourdement taxés ".

C'est vrai car la France, avec 46,3% % de taux de prélèvements obligatoires (impôts + cotisations), se place juste derrière le Danemark au sein de l'OCDE.