Aurélie Filippetti dit-elle vrai sur les revenus des artistes ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La ministre de la Culture et de la communication affirme que "le revenu d’activité moyen d'un artiste est de 9.000 euros par an". Vrai ou faux ? Réponse ici.

Faux

Le revenu brut d'activité d'un artiste était de 12.240 euros par an, selon l'Unedic en 2013. En net, ça fait un peu moins de 10.000 euros.  Nous parlons ici du revenu tiré de l'activité de l'artiste, ses salaires, ses cachets. Ensuite, pour connaitre le revenu total moyen d'un artiste, il faut aussi prendre en compte les indemnités de l'Assurance chômage. Avec ce revenu supplémenaire, on arrive à 25.920 euros par an.      

Intermittents

Au delà de la catégorie des artistes, il y a l’ensemble des intermittents (artistes, techniciens et ouvriers), dont le revenu est plus élevé. L’Unedic révèle que le revenu moyen d'activité était de 18.000 euros par an pour l'ensemble des intermittents en 2013. Avec une indemnité chômage de 13.200 euros. Total, 31.000 euros bruts de revenu par an.

 

Si l'on compare ces revenus avec le revenu moyen de Français, on s’aperçoit qu’avec 31.000 euros, les intermittents du spectacle sont au dessous du salaire moyen des Français, qui est de 33.960 euros bruts par an. Quand à la catégorie artiste, le revenu moyen annuel est 25% moins élevé que le salaire moyen en France. 

Moyennes et disparités

Reste que ces chiffres ne sont que des moyennes qui masquent de grandes disparités entre intermittents. Les plus modestes ne s'en sortent que parce qu’ils peuvent compter sur le système d'indemnisation chômage. Aujourd'hui, 80% des intermittents cumulent chaque mois un salaire et une allocation chômage.