Arnaud Montebourg dit-il vrai sur internet à New-York ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le ministre du Redressement productif affirme qu'à New-York, "à 19 heures, quand tout le monde regarde la télévision sur internet, vous ne pouvez plus accéder à internet. Parce qu'il n'y a pas la fibre". Vrai ou faux ? Réponse ici. 

Faux

Les différentes personnes contactées à New-York ont clairement démenti cette affirmation.
Par ailleurs, le ministre se trompe aussi sur l'absence de fibre.
A New-York, il y a deux grands opérateurs, Time-Warner qui a une offre de câble (coaxial) et Verizon qui propose notamment la fibre.

Internet lent aux USA

Reste que New York et les Etats-Unis connaissent des problèmes de ralentissements sur internet, ce qui est un comble dans le pays qui a créé ce média. Récemment, un classement mondial a placé les Etats-Unis en 33eme position sur la vitesse de téléchargement derrière des pays comme l'Estonie ou la Hongrie. La France est 22ème. 

Jean-Michel Planche, patron de la société Witbe, qui travaille dans l'internet aux Etats-Unis relativise : "L'internet à New-York, voire même aux Etats-Unis, n'est pas efficace, il est pragmatique. Il pourrait être bien plus rapide, bien plus performant, moins coûteux. Maintenant est-ce que l'investissement, c'est fait pour creuser des tranchées et acheter de la fibre ou est-ce que c'est pour développer un écosystème, avoir des projets et investir ".
Pour lui, les investissements passent aussi dans les contenus. Dernièrement, aux Etats-Unis, un opérateur comme Comcast a mis la main sur NBC Universal avec ses chaines de télé et ses studios de  production.

Internet cher aux USA

Alors qu'en France une offre "triple play" (téléphone, internet, et télévision) se trouve entre 20 et 30 euros par mois, aux Etats-Unis, elle oscille entre 70 et 140 dollars (entre 50 à 100 euros). 

Ce phénomène s'explique par le fait que les câblo-opérateurs se sont partagés le marché de manière géographique, chacun son territoire. Selon l'endroit où l'on se trouve, on n'a souvent pas le choix. Ces sociétés se retrouvent en situation de monopole local, ce qui ne les pousse pas à se battre sur les prix. De plus en ce moment, Comcast et Time-Warner veulent fusionner, ce qui leur donnerait une position ultra-dominante à New-York.

Vous êtes à nouveau en ligne