Non, un apiculteur ardéchois ne vendait pas du miel au cannabis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un article partagé plusieurs milliers de fois ces derniers jours. L'histoire raconte que les abeilles d'un apiculteur ardéchois allaient butiner le champs de cannabis de son voisin... sauf qu'il s'agit d'une invention.

Que dit la rumeur ? 

Voilà ce que raconte l'article en question : "850 pots sur liste d’attente : Rémy P est un apiculteur dépassé par son succès, où plutôt était  car sa production vient d’être stoppée net par les autorités ardéchoises. Son miel contenait en effet une quantité importante de THC (tétra-hydro-cannabinol), le composé psycho-actif du cannabis, estimée selon un expert local à "un bon quart de joint bien chargé par tartine". D’où provenait cette substance illégale ? De la plantation tout aussi illégale de son voisin, qui sous couvert de cultiver la châtaigne maintenait également un cheptel de près de 200 pieds de cannabis, cachés parmi les arbres et autres végétaux de son domaine de plusieurs hectares. "Les  abeilles devaient butiner les plantes du voisin, au lieu de butiner les châtaigners..."  conjecturait le jeune apiculteur lors d’un point presse.

Une histoire partagée plus de 60.000 fois depuis sa publication il y a trois semaines. Pour beaucoup d'internautes, il s'agissait de relayer une blague... mais certains sont tombés dans le panneau. Et notamment le magazine Biba (qui a depuis retiré son article).

Pourquoi c'est faux ? 

Il suffit de se rendre sur le site du Daily Béret pour s'en rendre compte. Dans la rubrique "A propos", voilà ce qu'écrivent les auteurs : "Félicitations... pour la sagesse et la circonspection qui vous ont mené vers cette page. Le contenu de ce site est inventé à des fins humoristiques". 

(La page "A propos" du Daily Béret annonce clairement la couleur... © Capture d'écran dailyberet)
 

Vous êtes à nouveau en ligne