Le coup de pub très douteux pour une région australienne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une vidéo vue près de deux millions de fois est censée montrer une touriste française à la recherche de son amant d'un soir en Australie parce qu'elle est enceinte. Sauf qu'il s'agissait d'une campagne marketing pour développer le tourisme local.

Tout est parti d'une vidéo postée sur YouTube en début de semaine. On y voit une jeune femme devant une plage australienne. Elle se présente comme une touriste française, "Natalie Amyot", à la recherche de son amant d'un soir parce qu'elle est tombée enceinte. Sur la page Facebook qui accompagnait cette vidéo, la jeune femme se dit désespérée et au bord du suicide. En l'espace de deux jours, cette vidéo a été vue plus de deux millions de fois et des articles dans des dizaines de médias à travers le monde. 

Mais beaucoup d'internautes ont commencé à émettre des doutes sur la véracité de ce témoignage. La vidéo semblait un peu trop bien faite pour une jeune femme désespérée et pressée de retrouver son amant d'un soir. Face aux doutes exprimés par certains sur sa page Facebook (supprimée depuis), Natalie Amyot répond ceci :

"Si vous voulez tous essayer et penser que c’est un fake j’effacerai les pages et je rentrerai chez moi. Vous serez fiers ensuite d’avoir harcelé une mère et un bébé et d’avoir éloigné le père… Si c’est ce que vous voulez, je rentrerai chez moi demain…mais comment pouvez-vous autant me détester de vouloir le retrouver… "

Sauf qu'il s'agissait bien d'un coup de pub !  Dans une nouvelle vidéo publiée deux jours après la première, la jeune femme réapparaît quelques secondes pour dire qu'elle a retrouvé son amant. Un homme apparaît à l'écran et se présente comme un communiquant qui cherchait à faire connaître la région australienne où a été tournée la scène.

Vous êtes à nouveau en ligne