Le sens de l'info. Robots et automates

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Robots, automates, genèse de la création du célèbre Victor Frankenstein, le philosophe et historien des sciences Michel Serres évoque aujourd'hui les effets sur l'homme de l'invention des robots et précise pourquoi le scientifique genevois a donné vie à une créature qui a semé la terreur autour d'elle...

Depuis les temps anciens, les hommes ont inventé des mécaniques

Comme l'horloge, les poupées de nos grand-mères qui souriaient ou pleuraient, ou les automates comme on en voit de très beaux au musée de Souillac dans le Lot. Mais les automates, ce sont aussi les machines développées depuis le XIXe siècle, pour remplacer l'homme dans les tâches rudes, puis tout simplement pour diminuer les coûts. 

Aujourd'hui, les pilotes d'avions militaires cèdent la place, les pilotes de drones ne volent pas, dans les lieux publics la sécurité est fréquemment assurée par des dispositifs automatiques sophistiqués. L'homme est devenu l'adversaire des robots et des drones, qui grignotent sa place et personne ne sait jusqu'où ça ira...

"Il y a deux types d'automates, précise Michel Serres, celui qui se meut pas lui-même, ou celui qui agit de son propre chef. Dans un cas, c'est une question de motricité, dans l'autre, une question de décision. Un robot peut faire peur quand il prend des décisions par lui-même."

Mary Shelley n'a pas 18 ans quand elle écrit son roman

Mary Shelley, l’auteur du livre Frankenstein est la fille de la philosophe Mary Wollstonecraft, de l'écrivain William Godwin. Elle épouse en 1816 l'écrivain Percy Shelley. A peine âgée de 18 ans, elle écrit le roman Frankenstein ou le Prométhée moderne, qui inspirera le genre de la science-fiction. Elle y revisite le mythe du démiurge à travers le récit d'un scientifique ayant créé une créature monstrueuse et inadaptée.

Pourquoi Frankenstein se met à tuer ?

Pour le philosophe Michel Serres, "c'est pour une raison très simple - il le dit d'ailleurs à son propre créateur - je manque de femmes...Créez-moi une femme, je suis Adam, vous n'avez pas créé Eve !  Et la leçon est formidable, ajoute Michel Serres, sans femmes, nous deviendrions nous-mêmes des robots dévastateurs."

A lire

- France Culture / Frankenstein, bienvenue dans le monde des créatures artificielles.

- Le site du MondeLes robots recruteurs ont-ils du flair ?

- Sciences et Avenir / Le robot humanoide archéologie et sous-marin a exploré la lune.

- Ouest-France  / Paul construit des automates pour l'agroalimentaire.

- Le Musée des automates à Souillac