Les réfugiés syriens et leur accueil en Europe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Bilan de la semaine sur France Info.

Les réactions des auditeurs sont plutôt positives. Mais, Sandrine, par exemple écrit : "Depuis des jours, vous nous soûlez avec des reportages sur les manifestations de joie en faveur de l’arrivée des migrants. Vous ne faites jamais mention des personnes qui émettent des réserves. Vous voulez donner mauvaise conscience à ceux qui ne pensent pas de la même façon ".

Erik Kervellec, directeur de la Rédaction de France Info au micro du Médiateur, apporte des réponses aux auditeurs qui s'interrogent sur un manque d'impartialité de France Info."France Info a fait entendre toutes les opinions de l'échiquier politique pour ou contre l'accueil des migrants". Les journalistes sont avant tout des témoins de l'image, ils sont "en service commandé" mais au service de l'actualité.

Il y a aussi tous ces auditeurs qui ont apprécié le périple de Mathilde Lemaire en compagnie de réfugiés entre Hongrie, Autriche et Allemagne.

Comment s’organise ce type de reportage ?

Il s'agit toujours de la même mécanique : la rédaction déclenche une mission, il faut trouver des gens pour aider les équipes sur place, des relais.

Poursuivez le dialogue avec le Médiateur sur :

http://mediateur.radiofrance.fr/

ou via le compte twitter @mediateurRF