Quand l’art entre en prison

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un artiste qui veut aider les détenus à supporter la prison.

Faire entrer l’art en prison : c'est ce que proposent depuis septembre la centrale d'arrêt de l'Ile de Ré et la galerie Xin-Art, en partenariat avec l'Education nationale et le service pénitentiaire d'insertion et de probation. Le street-artiste nantais Jef Aerosol est venu régulièrement rendre visite à 6  détenus depuis 10 mois pour  leur apprendre le pochoir urbain. A la clé: une exposition et une grande fresque dans la cour de l'établissement. L'objectif, c'est de proposer une activité aux détenus solitaires, ceux qui sortent peu de leur cellule. Un récit de Félix Mathieu de France Bleu La Rochelle. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne