Le pitch start-up. Cybedroid : "Il n’existe pas encore d’assurance pour l’utilisation d’un robot à domicile"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La startup Cybedroid, basée à Limoges, a présenté au salon Vivatech, son nouveau robot humanoïde de compagnie, baptisé Alice.   

On parle de robot aujourd’hui dans le Pitch Startup avec des robots de compagnie qui étaient présentés récemment au salon Vivatech à Paris. Fabien Raimbault, DG de la société Cybedroid, est l’invité de Jérôme Colombain et a inventé un robot humanoïde de compagnie, baptisé Alice. 

Qu’est-ce qu’un robot de compagnie ?

Fabien Raimbault : Aujourd’hui, on colle le nom de robot à tout et n’importe quoi. Je préfère parle de robot collaboratif, un "cobot", pour effectuer des tâches à faible valeur ajoutée, et pour nous soulager dans la pénibilité.

Que peut faire votre robot ?

Fabien Raimbault : Il peut accueillir du public en agence bancaire pour soulager les employées des tâches simples liées à l’orientation des clients. Nous allons également le déployer dans les magasins d’une grande marque de lunettes. Nous avons également travaillé dans des Ehpad. (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes)

Peut-on acheter votre robot pour un usage personnel ?

Fabien Raimbault : Oui, mais il n’existe pas vraiment de cadre juridique ni d’assurance pour couvrir les risques éventuels liés à l’utilisation. Un robot est considéré comme un appareil de modélisme. Notre robot coûte entre 20 et 40 000 euros.