Le mot de l'éco. Les Français doivent-ils travailler davantage ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’expression a été employée jeudi soir, 25 avril, par Emmanuel Macron : "travailler davantage". Une affirmation pas tout à fait exacte, selon les études et les sources.  

Le président Emmanuel Macron déplore en effet qu'on travaille moins en France que chez nos voisins "et toutes les études économiques le montrent" ajoute-t-il. Une affirmation pourtant pas toujours vraie, selon les critères retenus par différentes études.

Le président s'appuie, lui, sur le comparatif établi par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), organisation qui regroupe une trentaine de pays développés. La France arrive bel et bien à la dernière place de son classement, avec une moyenne de 635 heures travaillées par habitant en 2017, contre 729 en Allemagne, 749 en GB, et même 752 heures en moyenne dans l'Union Européenne.

Les salariés français ne sont pas les moins travailleurs d’Europe !  

Mais le calcul porte donc sur le nombre total d'heures travaillées, divisé par le nombre total d'habitants : il ne s’agit pas du temps de travail moyen des salariés. Et si la France est à la traîne, c'est notamment lié, comme l'a d'ailleurs rappelé Emmanuel Macron jeudi 25 avril lors de sa conférence de presse, à un taux de chômage plus important, donc moins d'actifs qui travaillent, et à un nombre d'années de travail tout au long de la vie, inférieur à la moyenne des pays de l'OCDE.  

Les résultats sont en tout cas plus contrastés quand l'OCDE calcule cette fois le nombre d'heures travaillées par an, par personne, occupant un emploi : là, on arrive à une moyenne de 1 526 heures en France. C'est davantage qu'en Allemagne, qu'au Danemark ou qu'aux Pays-Bas, quasiment pareil qu'en Grande-Bretagne, mais quand même beaucoup moins qu'en Italie, qu'en Espagne ou qu'en Grèce.  

Des semaines supérieures à 35 heures  

Contrairement à certaines idées reçues, les 35 heures qui collent à l’image de la France constituent juste la durée hebdomadaire légale du travail. Mais de nombreux salariés font des heures supplémentaires et dépassent donc cette durée. Bilan : selon la DARES (direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) - un organisme qui dépend du ministère du Travail - les salariés français font en réalité 36,3 heures sur une semaine classique, sans jour férié.

Cela représente la troisième plus longue durée sur huit pays européens étudiés. C'est plus notamment qu'en Allemagne ou qu'en Italie. Explication de ce paradoxe apparent : les salariés à temps partiel sont inclus dans la moyenne globale. Or, les temps partiels en France sont généralement plus longs qu'ailleurs.     

Vous êtes à nouveau en ligne