Impôt sur le revenu : des baisses pour les classes moyennes ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

François Hollande promet une nouvelle baisse de l'impôt sur le revenu pour 2016, sans doute pour les classes moyennes. Il pourrait l’annoncer lundi, lors de sa conférence de presse. L'an dernier, déjà, il y avait eu une ristourne fiscale, en faveur des plus modestes après les hausses d'impôts du début quinquennat. Qui a payé ces hausses ? Qui profite des baisses ?

Moins d'un ménage sur deux payent l’impôt sur le revenu. 37 millions de foyers remplissent chaque année une déclaration d'impôt sur le revenu. Mais plus de la moitié ne sont pas imposables. Ainsi, cette année ce sont moins de 17 millions de contribuables qui vont s’acquitter de l'impôt sur le revenu.

Le chiffre est en baisse. C'est bien moins que l'an dernier. On est revenu au niveau de 2010.

Est-ce parce que l'impôt s'est concentré sur moins de contribuables ou est-ce parce que l'impôt a baissé ? Cela s'explique en partie par la baisse d'impôt décidée pour 2015.  La première tranche de l'impôt sur le revenu a été supprimée. Certains contribuables ne sont plus imposables. D'autres payent moins. Au total 9,45 millions de ménages en ont profité. Pour un quart d'entre eux (2,2 millions) c'est au minimum 400 euros d'impôts en moins, pour d'autres (1,6 millions) c'est moins de 100 euros d'économies, une ristourne parfois difficilement visible.

Les hausses se sont concentrées sur les plus riches. Les trois quart des augmentations d'impôts décidées en 2013-2014 ont été payées par les 20% de ménages les plus fortunés - on peut estimer que ce sont ceux qui gagnent plus de 3.200 euros par mois.

Lorsque François Hollande promet de nouvelles baisses d'impôts, qui sera concerné ? Rien n'est fixé, mais ce pourrait être les classes moyennes, ces contribuables dont les revenus sont juste au-dessus de ceux des plus modestes, et qui n'ont pas profité encore des baisses d'impôt de ces dernières années. La baisse pourrait atteindre 2 milliards d’euros.

Globalement, depuis le début du quinquennat, l'impôt évolue à la hausse

L'impôt reste à la hausse : un peu plus de 3 milliards de baisse cette année, 2 milliards peut-être l'an prochain. Rien n'est confirmé. On est loin des 8 milliards d'augmentation d'impôt sur le revenu décidés en 2013-2014.

Vous êtes à nouveau en ligne