Un cheval blanc, la neige, les images curieuses d’un dictateur

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La planète tourne et jeudi nous posons le doigt à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord.

Kim Jong-un est à cheval. C’est un magnifique cheval blanc. Le dirigeant nord-coréen galope, dans une steppe enneigée. Il porte un manteau marron foncé, il sourit dans ses bottes en cuir épais. Derrière lui, une montagne. Une série de photos publiées mercredi par l’agence de presse nord-coréenne dont vous pouvez vous dire qu’on s’en fiche un peu, et que Kim Jong-un a bien le droit de faire du cheval dans la neige, quand ça le chante. Après tout, il est dictateur et il est habitué à faire ce qu’il veut. 

Ces images ont une signification

Dans chaque bâtiment, dans chaque chambre d’hôtel, dans chaque école, on voit des portraits du père et du grand père de Kim Jong-un sur un cheval blanc dans la neige, au pied de cette fameuse montagne qu’on voit en arrière-plan. C’est le mont Paektu, à la frontière chinoise qui est sacré dans la dynastie Kim, puisqu’on dit que son père, Kim Jong-Il, est même né dans une petite cabane tout en haut. L’agence nord-coréenne précise en légende qu’on peut admirer dans les yeux du leader "le noble éclat" dont sont emplies ses pensées. Et précise, au cas où l’on n'aurait pas compris, que cette promenade à cheval dans la neige précède une décision de grande importance qui va marquer le monde.  

Une histoire de "cheval blanc"

Le régime est tellement habitué au secret le plus total qu’il est difficile de faire un pronostic. Ce qu’on sait, c’est que Kim Jong-un fait désormais porter aux Américains l’échec des négociations pour mettre fin à son programme nucléaire. Que les discussions en Suède ont été un échec, et que les sanctions internationales ne sont toujours pas allégées. On sait aussi qu’il y a deux semaines, Pyongyang a effectué un tir de missile balistique mer-sol. Et qu’au-delà du symbole, le jeune dirigeant a aussi visité un site de construction gigantesque au pied du mont Paektu. On saura dans les jours qui viennent, ou les heures qui viennent, si un Kim Jong-un sur un cheval blanc est le signal d’autres choses qu’une série de photos.

Vous êtes à nouveau en ligne