Légalisation du cannabis : paradis ou enfer pour les adeptes de la fumette ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Deux destinations ce matin : Montevideo, capitale de l'Uruguay, premier pays au monde à avoir en 2013 légalisé la production, la distribution et la consommation du cannabis récréatif. Ottawa ensuite, puisque le Canada a été le second pays au monde à avoir légalisé la marijuana : une même plante, deux pays, et des fortunes diverses.

En Uruguay, le pays laboratoire, le bilan est plutôt bon

Il n'y a pas eu explosion de la consommation, dans ce pays où on peut fumer du chanvre, obtenu soit en le faisant pousser chez soi (six plants maximum), soit en appartenant à un cannabis club, soit en allant en pharmacie. Les consommateurs sont de leur propre aveu moins soumis à une certaine violence, celle des lieux de deal mal famés. En revanche, cette légalisation a fait monter la violence entre trafiquants, qui désormais dealent de la cocaïne. Mais l'État urugayen a récupéré des millions de dollars qui avant finissaient dans les poches des narcos, et envisage désormais une hausse de la production...

Au Canada, des espoirs déçus

Les deux sociétés majeures sur ce marché vont licencier : un tiers de ses employés pour l'une, 10% pour l'autre. D'abord parce que, contrairement aux prévisions, le marché n'a pas augmenté, la légalisation n'a pas apporté plus de clients. Ensuite, au vu des prix pratiqués, 60% des consommateurs préfèrent acheter au marché noir, une proportion qui monte même à 82% pour la province du Québec, selon la police locale. Le gramme d'herbe est deux fois plus cher dans les boutiques légales que dans la rue.

Après l'Uruguay et le Canada, la Croatie ?

La semaine prochaine, le Parlement de Zagreb pourrait bien voter pour la légalisation du cannabis récréatif, et la Croatie deviendrait alors le premier pays européen à le faire. Le premier parce que les Pays-Bas, paradis de la fumette dans l'imaginaire collectif français, n'ont pas légalisé, mais règlementé l'usage du cannabis récréatif. Quant à la France, premier pays de consommation en Europe, elle va expérimenter sur deux ans l'usage du cannabis... thérapeutique, pas récréatif. La différence entre les deux, c'est la teneur en THC : pas plus de 2% pour l'un, jusqu'à 30% pour l'autre.

Vous êtes à nouveau en ligne