Le monde de Marie. La Chine interdit la présence de strip-teaseuses pendant les enterrements

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Jeudi, en Chine, les autorités ont décidé d'interdire la présence de strip-teaseuses lors des enterrements.

Populaires pour de nombreuses familles, mais décrétées obscènes par le pouvoir : c’est fini, les autorités chinoises ont tranché. Dorénavant il n’y aura plus de strip-teaseuses dans les enterrements. Plus de barres verticales non plus avec des filles qui font l’avion en toute petite tenue. Il en sera de même aux mariages où elles étaient aussi fréquemment conviées et aux prochaines festivités prévues dans 19 villes chinoises pour le festival du printemps. C’est terminé, a claironné le ministre de la Culture chinois, qui annonçait dans le même temps l’ouverture d’une hot-line pour signaler les contrevenants. Petit plus, tout signalement sera récompensé. Reprenons au début c’est-à-dire à la présence de strip-teaseuses et barres verticales, ou pole dancing dans les enterrements en Chine. 

Des traditions persistantes

Les strip-teaseuses sont là pour attirer les foules et faire de l’enterrement un événement. S'il y a autant de monde, c’est qu’on enterre sûrement quelqu’un d’important. Ainsi est-il courant, de voir deux strip-teaseuses se tortiller au dessus du cercueil avant d’entonner une petite chanson, devant toute la famille. Déjà en 2006, les autorités chinoises avaient tenté de mettre un frein à cette tradition, en décrétant que ces spectacles étaient obscènes. Deuxième tentative en 2015, après un coup de fièvre sur les réseaux sociaux suite à la diffusion d’une vidéo très "hot" pendant un enterrement. Pourtant, la tradition persiste parfois avec flamboyance, comme ce cortège de 50 jeeps sur lesquelles avaient pris place 50 strip-teaseuses en bottes de fouetteuse, se trémoussant sur une techno atroce, pour accompagner un riche homme d’affaires de Taïwan jusqu’à sa dernière demeure. Il y a plusieurs explications à cette résistance. Des raisons culturelles font que souvent en Chine, les enterrements sont des fêtes. On dit surtout que les danseuses sont une célébration de la fertilité et de la vie et qu'à ce titre, elles portent bonheur à toute la famille.    

Vous êtes à nouveau en ligne