Le monde de Marie. L'Inde est le plus pays le plus dangereux au monde pour les femmes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Aujourd'hui, un classement établi par la fondation Thomson Reuters qui révèle la liste des pays les plus dangereux pour les femmes.

Existe-t-il des pays dangereux pour les femmes ? C’est la question qu’une ONG a posé à des experts du monde entier dans le but d’établir un palmarès. C'est la fondation Thomson Reuters qui est à l'origine de ce palmarès (lien vers une page en anglais), une ONG qui s’intéresse très particulièrement à ce qu’ils appellent les histoires sous traitées de l’actualité.

Au tout début du printemps arabe et de la guerre en Syrie en 2011, la fondation Thomson Reuters a publié un premier palmarès des cinq pays les moins fréquentables pour les femmes au nombre desquels figuraient l’Afghanistan et la Syrie. Ce palmarès 2018 des dix pays les plus dangereux pour les femmes est bien plus ambitieux que le précédent.

Tout d'abord, celui-ci est quasiment mondial, puisque le questionnaire de la Thomson Reuters Foundation a été adressé à chacun des 193 représentants des pays membres de l’ONU. 550 experts ont également été mobilisés pour répondre à six questions afin d'établir ce classement : quel est le pays où les femmes ont le moins accès aux services de santé ; quel est le pays où les femmes subissent le plus de discriminations ; celui où elles souffrent des traditions ; celui où il y a le plus de risque violence sexuelle ; de harcèlement ; et enfin, de trafic humain ?

Les États-Unis à la 10e place

Le pays cochant toutes les cases et arrivant en tête est l’Inde, qui décroche ici la timbale des pays le plus dangereux pour une femme, suivi de très près par l’Afghanistan. Dans le peloton de tête, on retrouve aussi la Syrie, l’Arabie Saoudite et le Pakistan. Mais il y a aussi des résultats plus surprenants : à la 7e place, on découvre la République démocratique du Congo, et à la 9e place le Nigeria, pays dans lesquels le mariage des petites filles ou la lapidation sont encore pratiqués.

À la 10e place on retrouve... les États-Unis, seul pays occidental de ce palmarès, considéré comme un pays aussi dangereux que la Syrie en termes de risques de violences sexuelles. Une femme américaine sur trois a été victime de violences et/ou de harcèlement.

La France n'est pas dans ce classement, mais la ville de Paris est à la 17e place des villes les plus dangereuses du monde selon un autre classement établi en 2017 par la Thomson Reuters Foundation. Et à la 13e place pour la dangerosité pour les femmes de son réseau de transports en commun.