Nathalie Rheims : "Voir le soleil qui se lève et la pluie qui tombe"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours,une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo, et se confie. Aujourd'hui, l'écrivain et productrice française Nathalie Rheims.

Les reins et les coeurs, paru aux éditions Léo Scheer, est le nouveau récit de l'écrivain Nathalie Rheims. C'est aussi son vingtième livre. Celui-ci nous raconte une année de lutte contre une maladie singulière qui a touché, de génération en génération, toutes les femmes de sa famille.Pour l'écrire, elle ne s'est donc pas aidée de son imagination, nous sommes ici dans un véritable récit de vie. "C'était impossible pour moi de parler de roman. Là, on plonge dans une réalité, celle d'une insuffisance rénale aigüe, qui est lié à un gène qui a décimé toutes les femmes de ma famille."

Vivre avec l'organe d'un autre

Ce récit est aussi celui d'une lutte contre la soufrance, porteur d'un message d'espoir pour tous ceux qui vivent ou ont vécu avec une maladie. "J'ai décidé de raconter cette histoire et de la faire partager à tous ceux qui combattent, dans tous les sens du terme."¨ Pour s'en sortir, Nathalie Rheims a subi une greffe d'organe d'un donneur de douze ans de moins qu'elle. "Je vis avec l'organe d'un autre, qui fait au fond partie intégrante de moi. C'est toute la subtilité et la complexité de la greffe, on accepte d'abord psychologiquement l'organe d'un autre et on sait qu'on sera ensevelie avec. Et en même temps c'est un combat singulier pour le garder une fois qu'il est greffé."

La musique fait partie de mon écriture

Nathalie Rheims

à franceinfo

"La musique est au centre de l'écriture"

Au micro d'Elodie Suigo, l'écrivain se confie et revient sur son rapport à la famille et notamment sur ses deux grands-mères et ce qu'elle leur doit. "C'est la transmission du savoir, de la musique, de la lecture, une curiosité insatiable et un désir de liberté."  La musique est un rouage essentiel au processus créatif de l'auteure. "C'est vraiment la musique qui est au centre de l'écriture pour moi."

Compagne et collaboratrice du producteur-réalisateur disparu Claude Berriavec lequel elle a créé la société de production cinéma Hirsch production, elle revient sur cette atypique histoire d'amour née d'un drame.  "C'était un immense producteur et cinéaste, c'est quelqu'un avec qui j'ai partagé dix années de vie à la fois riche, triste et complexe.Je suis arrivée à un moment de sa vie où son fils Julien s'était jeté par la fenêtre. C'était une sorte de coup de foudre et nous avons partagé ces dix ans, à la fois, de deuil et de problèmes, mais ça ne l'a pas empêché de faire beaucoup de films".

Les reins et les coeurs, paru aux éditions Léo Scheer, est disponible en librairie.

Vous êtes à nouveau en ligne