Marie France : "Je rêvais devant les escarpins de ma mère"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, une personnalité s’invite dans le monde d’Elodie Suigo. Aujourd’hui c’est la chanteuse Marie France pour son nouvel album.

En 2015 après le spectacle Mugler Folie de Thierry Mugler, Marie France se met au vert. Elle vient d’apprendre que sa mère va très mal et elle quitte tout pour s’en occuper. Elle revient avec un nouveau disque, Tendre assassine.

Née à Oran, petite fille née dans un corps de garçon, elle regarde sa mère avec de grands yeux admiratifs : "Elle était jolie, elle me faisait beaucoup rêver, elle chantait bien en faisant la vaisselle et elle m’a donné de l’amour à sa façon."  Son père, "grand macho de base", lui porte beaucoup d’affection aussi : "Il m’adorait car j’étais la dernière, donc il était très cool avec moi, beaucoup moins avec mes deux frères."

Marie France prend très vite conscience de sa différence, à 4-5 ans : "Je passais mon temps à rêver devant les escarpins de ma mère et puis mon petit pied ne prenait pas tout l’espace dans ses chaussures, j’ai ce souvenir-là."

Youtube

Débuts à Saint-Germain-des-Prés

À son arrivée à Saint-Germain-des-Prés à Paris, elle vit la nuit pendant 7-8 ans en dansant chez Régine et chez Castel, partout. Elle devient rapidement une égérie. Plutôt inspirée par les stars des années 30, elle se glisse facilement dans la peau de Marilyn Monroe : "Cela a été très facile de faire Marilyn car en écoutant sa voix je ressentais sa personnalité."

Gainsbourg, occasion manquée 

En 2009, elle fait un spectacle-hommage à Brigitte Bardot, qu’elle connaît bien puisque BB l’a définie comme "son autre moi-même". Ces deux amies ont aussi en commun un certain Serge Gainsbourg, avec qui Marie France vivra une courte passion. La rencontre se fait sur un plateau de télé où elle est danseuse, il lui fait une grande cour et ils s’abandonnent l’un à l’autre une unique fois.

Marie France regrette d’avoir eu si peu confiance en elle à l’époque : "Je trouve que j’ai raté mon coup, car il était vraiment très intéressé par moi et j’aurais pu sûrement chanter avec lui, si je m’y étais bien prise. Mais à cette époque-là, je n’étais pas trop sûre de moi, donc je faisais n’importe quoi. Et j’ai fréquenté Serge, mais après, on s’est perdus de vue. "

Incursion dans le cinéma

A partir de 1972, Marie France est présente au Festival de Cannes. Un jour, lors d'une projection du film d’André Techiné Souvenirs d’en France, elle arrive juste avant l’extinction des lumières, s’assoit au premier rang et André Techiné, placé derrière elle, la repère. Elle reçoit un message du compositeur Philippe Sarde lui demandant d’enregistrer une chanson : "André Téchiné voudrait vous faire tourner dans son prochain film." C’est chose faite dans le film Barocco en 1976.

Marie France est une femme heureuse : "C’est vrai que depuis quelques années, je me sens très épanouie, très bien dans mes baskets, ou mes escarpins, ça dépend du soir." Marie France se livre sans fard, en femme libre, dans ce nouvel album Tendre assassine, une sorte de tête-à-tête intimiste, comme par exemple dans sa chanson Pour mon inconnu : "L’histoire d’une femme qui ne se refuse rien et qui, lorsqu’elle veut rencontrer un garçon, sort, rencontre un inconnu et ça le fait."

Youtube

Marie France a très envie de remonter sur scène. On patiente en écoutant son nouvel album Tendre Assassine, disponible à partir du 1er Novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne