Le monde d'Elodie. François Morel : "Homme de scène, c’est ça que j’aime"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, François Morel.

François Morel, chroniqueur radio qui officie chez nos confrères de France Inter, ex-membre des Deschiens avec Jérôme Deschamps et Macha Makeieff est de nouveau sur scène avec cette déclaration d’amour à cet humoriste inclassable et génial qu’était Raymond Devos .Il nous parle d’ailleurs de ce qu’il représente à ses yeux : "C’était un homme d’une générosité folle sur un plateau, c’est-à-dire qu’il était à la fois mime, jongleur, comédien, c’était un homme qui cherchait tous pour faire plaisir aux gens."

Sur scène François Morel incarne parfaitement Raymond Devos, il est habité par ce personnage au verbe haut et à la rime affûtée donc loin d’être facile. On décèle qu’ils partageaient quelques belles valeurs communes et en particulier "la valeur qui nous réunis, c’est le respect du public, tout bêtement." 

Ce qui frappe quand on découvre François Morel dans ce spectacle, J’ai des doutes, c’est son besoin de partager des choses sur scène, d’aller chercher un retour du public. "J’ai envie que les gens soient contents, n’aient pas honte d’avoir ri".  

Il revient sur ce qui lui a permis de franchir le cap et de fouler les planches. "Ma présence sur scène ça a toujours été liée à ma timidité dans la vie, je suis moins timide aujourd’hui que je ne l’étais il y a 50 ans quand même, on s’améliore un peu".

J’étais nul en tout, ma chance, c’est que j’ai plein d’incompétence 

Des doutes nouveaux qu’il refuse d’apprivoiser malgré un parcours et une expérience marqués par la troupe des Deschiens. Cette troupe est devenue culte et mythique auprès du public français et quand on regarde certaines vidéos récentes dans cette période compliquée en France, on se rend compte qu’ils n’ont pas pris une ride. Pour lui cette période lui a beaucoup apporté : "Ca m’a apporté de la notoriété un petit peu, ça m’a permis d’être libre dans ma pratique de comédien" .

André Dussolier disait : "Si j’avais eu une main en moins, j’aurai essayé de faire du piano. Ce qui veut dire qu’on fait une chose aussi pour combattre des manques qu’on peut avoir

François Morel

France Info

Quand on demande à François Morel de parler de lui, de se définir, il répond           "Homme de scène, c’est ça que j’aime, c’est être sur scène, c’est là sûrement que je me sens le mieux, même si j’aime beaucoup le cinéma, la télévision."

François Morel sera jusqu’au 6 janvier au théatre du Rond Point à Paris puis en tournée dans toute la France.

Vous êtes à nouveau en ligne