Le monde d'Elodie. Bernard Mabille : "J'ai toujours été rebelle"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, Bernard Mabille.

Bernard Mabille est en tournée dans toute la France avec son spectacle "30 ans d'insolence". Trente ans d'insolence assumées. Bernard Mabille fait effectivement partie des personnalités qui n'ont pas leur langue dans leur poche. Il commente, met le doigt souvent là où ça fait mal et ça fait plus de trente ans que ça dure.

Repéré par Henti Chapier en 1974, il a su s'imposer dans le paysage culturel français grâce à ses collaborations remarquées dans "Vivement dimanche" avec Michel Drucker ou avec le "Théâtre des Deux ânes" ou même encore en tant qu'auteur pour Thierry Le Luron jusqu'à sa disparition en 1986. Il a également écrit pour Anne Roumanoff.

Aujourd'hui il monte sur scène pour un spectacle qu'il a écrit. Alors c'est quoi "30 ans d'insolence" ? L'insolence est un trait de son caractère. Il avoue être comme ça depuis son plus jeune âge . "J’ai toujours été rebelle, je me suis toujours rebellé contre les institutions, les autorités, mes parents, les professeurs, les instituteurs, j’aime bien être libre. Ça commence comme ça l’insolence", explique-t-il.

C'est une rencontre assez étonnante avec Thierry Le Luron qui a donné lieu à une magnifique collaboration qui va booster sa carrière. Au départ c'était catastrophique puisque Bernard Mabille qui collaborait aux pages cultures du Quotidien de Paris s'était offert une critique assez vacharde du spectacle de Thierry Le Luron. "J’ai toujours été je pense honnête. Quand j’ai vu Thierry Le Luron, il ne m'a pas plus, je l’ai écrit. Il m’a appelé un an plus tard, et il m’a dit : puisque vous êtes si malin que ça écrivez mes textes."

Comme je n’avais rien à perdre, je me suis dit, on va tenter l’aventure.

Bernard Mabille

à franceinfo

Une chose est certaine dans la vie de Bernard Mabille, c'est qu'il prend du plaisir à monter sur scène même si au début les salles étaient plutôt désertes "Il n’y a rien de pire quand on fait de la scène que d’être accueilli par le directeur du théâtre qui a presque la larme à l’œil qui vous dit ça marche pas il n’y a personne : c’est un bon moment."

"30 ans d'insolence", 45 ans de métier, Bernard Mabille a un regard souriant sur sa carrière. "C'est surtout le bonheur de rencontrer des gens qui viennent vous voir et qui vous disent merci vous nous faites du bien par les temps qui courent."

Je crois que j’ai dû signer deux contrats dans ma vie, je n’arrive pas à signer un contrat. Je me dis ça y est, je vais être enfermé. C’est peut-être pour ça que j’ai un petit peu raté ma carrière, j’entends par là que je ne suis pas devenu une grosse vedette.

Bernard Mabille

France Info

Vous êtes à nouveau en ligne