Jennifer Ayache, du groupe Superbus: "Je n’imaginais pas une seconde qu’on allait durer aussi longtemps"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, la chanteuse du groupe Superbus, Jennifer Ayache, pour le nouvel EP "XX" célébrant leurs 20 ans d'existence.

Superbus fête ses 20 ans : "Je n’imaginais pas une seconde qu’on allait durer aussi longtemps", reconnaît Jennifer Ayache. Elle lui raconte que c’est à 15 ans, à son retour des Etats-Unis après une année de lycée qu’elle décide de créer son propre groupe. Sa mère, Chantal Lauby, est la première à être mise dans la confidence et lui présente un garçon avec qui elle travaille sur une série : Michel Giovanetti deviendra le guitariste de Superbus : "Et on s’est rencontrés comme ça, moi j’allais sur le plateau de temps en temps et je lui ai fait écouter mes petites démos que j’avais commencé à faire".

La petite graine Canal

Avant ce déclic en Amérique, Jennifer Ayache baigne dans la musique depuis toute petite puisqu’elle suit sa mère sur les plateaux de télévision comme pour Les Nuls l’émission où des groupes de rock jouent : "Tout le monde est passé dans cette émission" et elle ajoute : "Moi, j’ai commencé par la batterie, je ne voulais pas chanter à la base. Même aujourd’hui, je ne me sens pas chanteuse. Je me sens productrice de musique, j’aime bien mélanger des sons, essayer de trouver des arrangements".

Superbus, c’est l’histoire d’une ascension fulgurante en trois albums : en 2002 Aéromusical, en 2004 Pop’n’Gum puis Wow en 2006 : "C’était très bizarre. J’étais vraiment contente de voir que cela s’ouvrait et qu’on passait du groupe 'rock spé' dans les magazines de rock à un truc où on était sur des grosses chaînes de télé" mais elle confie que cette notoriété soudaine les ont parfois mis mal à l’aise : "Je l’ai vécu bien mais je ne cours pas après ça".

De l’album Wow, deux titres sont plébiscités par le public Lola et Butterfly, des titres qui, pour elle, résument bien l’esprit de Superbus.  

Ce sont les chansons qui représentent Superbus. Elles ne m’appartiennent même plus.

Jennifer Ayache (Superbus)

à franceinfo

En 2013, après deux autres albums et un best-of, les membres de Superbus décident de faire une pause. L’occasion pour certains de faire autre chose, de vivre des aventures personnelles ou comme Jennifer Ayache de saisir l’opportunité de faire un album solo, +001 "qui n’a pas forcément rencontré un succès incroyable mais j’étais hypercontente de le faire, parce que cela m’a montré que je pouvais faire les choses toute seule, de mon côté et puis rencontrer d’autres gens, ça m’a ouverte un petit peu donc j’étais contente".

Deux ans après, le groupe se reforme (avec le batteur en moins) et reprend le chemin des studios et des salles de concerts. Non sans quelques petites tensions : Jennifer Ayache explique qu'à l'époque elle a eu peur que "ça s’arrête."

XX ans

Quelques autres albums plus tard, Superbus revient avec un nouvel EP pour une "mise en bouche" avant un album. C’est un anniversaire et une évolution artistique avec des textes qui racontent des bouts de vie, des joies, des peines comme dans les titres Silencio ou encore Dans tes yeux. Une façon de coucher sur le papier des émotions, de les digérer comme pour repartir de zéro, des chansons plus personnelles : "C’était mon moyen de le faire sortir".

Silencio c’est une version 2.0 de ce que l’on est. Mais c’est toujours la même écriture, les mêmes gens qui composent mais voilà, la production est un petit peu améliorée.

Jennifer Ayache (Superbus)

à franceinfo

Verycords

Superbus sera en concert le 20 août à La Carrière Festival à Villars Fontaine, le 28 au festival Attrap’sons à Châtelaudren-Plouagat ou encore le 12 septembre à la Cigale à Paris etc... 

Vous êtes à nouveau en ligne