Gabrielle Caunesil : "Lire Simone de Beauvoir à 15 ans, cela forge le caractère"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le mannequin Gabrielle Caunesil.

Mannequin, influenceuse, femme d’affaires, Gabrielle Caunesil est ce qu’on appelle une touche-à-tout. Grâce à ses réseaux sociaux, Gabrielle Caunesil a réussi à se créer une belle communauté de fans soit 707 000 personnes qui la suivent quotidiennement au gré de ses rencontres et de ses voyages. " C’est vrai que ça me définit assez bien, j’ai commencé ma carrière de mannequin et au fil du temps, je suis devenue ce qu’on appelle une influenceuse, parce que j’ai développé mon compte Instagram, je suis en train de commencer ma propre marque de vêtements et aussi parce que je développe un autre business."

Gabrielle Caunesil a été élevée par un père, qui lui a évidemment inculqué des valeurs mais ce qu’il lui a surtout appris c’est d’être fière de son statut de femme. Gabrielle Caunesil réussit aujourd’hui à travers les réseaux sociaux à faire passer des messages environnementaux, mais aussi politiques, et féministes. Le féminisme reste un sujet qui la touche depuis sa plus tendre enfance." J’ai été élevée par un homme qui m’a toujours mise en valeur parce que j’étais une femme. Un des premiers livres que j’ai lus, c’est 'Le deuxième sexe' de Simone de Beauvoir, j’avais 15 ans, ça forge le caractère ! "

J'ai été élevée par un homme exceptionnel !

Gabrielle Caunesil

France Info

Aujourd’hui Gabrielle Caunesil est un mannequin reconnu. On peut d’ailleurs la voir régulièrement dans des magazines comme GQ, Vogue ou encore Grazia à l’international. Considérée aujourd’hui comme une gourou de la mode, cette Parisienne de 28 ans n’avait pas prévu de devenir mannequin. " Je ne voulais pas du tout être mannequin, j’étais un garçon manqué quand j’étais petite. J’ai fait des études de psychologie et je me suis fait aborder par un agent en sortant des cours, je l’ai pris au début comme un job un peu secondaire."

Aujourd'hui, Gabrielle Caunesil est devenue incontournable, une référence. Pourtant, petite, elle a souffert du manque de sa mère : ses parents divorcent quand elle a six ans, elle est donc élevée par son père. C’est lui qui a joué le rôle des deux parents pour pallier l’absence de sa mère. "J’ai eu des parents qui ont divorcé quand j’étais assez jeune, je pense que j’ai une maman qui n’était pas faite pour être maman, je me suis retrouvée avec un papa, qui s’occupait de moi 'full time', merci papa !"

Je me suis tellement battue avec le soutien des gens qui m'aiment que ça m'a donné une espèce de force de vivre. Profiter de ce que j'ai, ça me donne le sourire parce que je suis heureuse aujourd'hui !

Gabrielle Caunesil

France Info

Mariée à Riccardo Pozzoli, l'homme à l'origine du succès de Chiara Ferragni et cofondateur du blog theblondesalad.com, Gabrielle Caunesil est aujourd’hui comblée. Mais au début de leur relation la comparaison entre Chiara Ferragni l’ex de Riccardo Pozzoli et Gabrielle Caunesil était quasi-systématique " Au début, c’était un peu lourd , ça ne fait jamais plaisir d’être comparée, on a envie d’être unique. Surtout qu’on n'avait pas grand-chose en commun à part mon mari . Maintenant, on commence de moins en moins à en parler je suis assez contente."

La personne qu’elle avait envie d’être c’est celle qu’elle est aujourd’hui

Et même si elle a réalisé beaucoup de ses rêves d’enfant, celle qui a déjà collaboré avec de prestigieux créateurs et de nombreuses marques comme Armani, Dior, Adidas ou encore La Perla, en a encore beaucoup qu’elle souhaite voir se réaliser. "Je suis assez contente : ma carrière de mannequin commence vraiment à se développer maintenant, je trouve ça super de pouvoir développer sa carrière à 28 ans quand normalement, on est jeté à la poubelle".

La Fashion Week débute aujourd’hui à Paris, l’occasion de voir défiler Gabrielle Caunesil et de la croiser sur les podiums.        

Vous êtes à nouveau en ligne