Francis Huster : "Se battre jusqu'au bout pour donner une autre image du théâtre"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, c’est Francis Huster. Le comédien est à l’affiche de Bronx au Théâtre Libre et il vient de signer "Molière mon Dieu" un plaidoyer vibrant et sincère pour l’entrée au Panthéon de Jean-Baptiste Poquelin.

Rentrée chargée pour le célèbre homme des planches, Francis Huster, qui revient avec Bronx, pièce adaptée du chef-d'œuvre de Chazz Palminteri. L'histoire de Cologio, un enfant de 9 ans dans le Bronx des années 60, qui grandit dans un quartier en transformation aux mains de la mafia italienne.

Seul en scène, l'acteur y interprète jusqu'à 18 personnages différents. Pleine d'émotions et d'humanité, la performance du comédien est d'ores et déjà incontournable.


Youtube


Francis Huster revient aussi avec un livre sous forme d'essai intitulé Molière mon Dieu. Dans ce dernier, celui qui n'a de cesse de clamer son amour pour l'auteur disparu il y a maintenant 346 ans signe un vibrant hommage et plaide en faveur de son entrée au Panthéon.

Au micro d'Elodie Suigo, le comédien revient sur le traitement des grands auteurs dans le théâtre actuel. "L'idée qu'on a de Molière, Racine, Corneille, Shakespeare, tous les plus grands, c'est une idée complètement stupide. Croire qu'ils sont ancrés dans leur époque, croire qu'on doit jouer leurs œuvres en costumes d'époques. Moi, je veux me battre jusqu'au bout pour donner une autre image du théâtre."

Molière appartient au monde 

Molière mon dieu, débute sur une lettre ouverte au Président de la République, Emmanuel Macron, en faveur de l'entrée de la sépulture de Molière au Panthéon, aux côtés d'autres grands noms comme Victor Hugo ou Emile Zola. 

À juste titre, selon lui, car cela entraînerait une véritable révolution de la pensée commune en faveur du théâtre. " J'espère que dans les 10 ans à venir, grâce a cette révolution Molière qui permettra à des jeunes de tout bord, de toute classe sociale d'en faire leur Molière, les gens vont comprendre que le théâtre est un art de combat, un art de courage. "

Au micro d'Elodie Suigo, le comédien revient aussi sur la modernité des propos de l'auteur disparu le 17 février 1673. "Imaginez un Molière aujourd'hui, il écrirait une pièce sur les féminicides. Sur ces ordures qui assassinent les femmes. est le Molière d'aujourd'hui pour faire ça ? C'est pour ca que les pièces qu'il a écrites sont plus que des pièces."

Le théâtre m'a totalement sculpté

Francis Huster

à franceinfo

Le théâtre pour vocation

Francis Huster se confie et se souvient de son enfance et de cet appel qu'il a ressenti pour les planches de théâtre. "Petit garçon, j'étais l'élève très studieux, toujours au premier rang. Mes parents étaient chien et chat. Ils n'avaient aucun rapport. Puis, il m'est arrivé ce drame, d'être violé, et j'ai commencé à penser qu'il y avait une autre vie possible pour moi, un autre destin et je me suis inscrit au conservatoire d'art dramatique. Je suis tombé fou amoureux de cet autre monde qui est justement la comédie, le théâtre, le fait de pouvoir, en deux heures sur scène, avoir une autre vie. "

Molière mon dieu, c'est aussi le combat d'une vie pour cet homme de scène, en effet quand on lui demande ce qu'il aimerait laisser derrière lui après plusieurs décennies de carrière, il répond humblement. " Molière au Panthéon, le sens du théâtre, c'est de te faire partager des sentiments, et le fait que pendant deux heures ton âme se colore de 40,50,60 sentiments, ça te rend meilleur."

Molière mon Dieu est disponible en librairies, retrouvez aussi Francis Huster sur la scène du Théâtre Libre dans Bronx au mois de septembre, décembre et janvier.

Vous êtes à nouveau en ligne