Artus : "Si je n'étais que comédien ou que metteur en scène, je m’ennuierais très vite"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

   Tous les jours , une personnalité s'invite dans le monde d'Elodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'humoriste Artus.

Beaucoup ont découvert Artus dans l’émission Danse avec les stars sur TF1 en 2016, où il finit troisième. Mais plus que la danse, sa spécialité c’est l’humour. Il est sur scène, à Paris, pour sa pièce Duels à Davidéjonatown

 Auteur, humoriste, acteur, et désormais non seulement co-auteur de pièces mais aussi comédien, Artus est multi-casquettes : "J’ai besoin de faire plusieurs choses en même temps. Si je n'étais que comédien ou que metteur en scène, je m’ennuierais très vite".
Des genres différents qu’il incarne par exemple en étant acteur dans la série Le bureau des légendes sur Canal +. Mais sur scène, Artus s’éclate dans sa pièce. 

S'ils font un remake de Titanic, je fais le bateau !

Artus

à franceinfo

A l’origine de cette carrière, on retrouve les parents d’Artus. Ce sont ses parents qui l’ont incité à se lancer dans l’humour, une fois son diplôme de cuisine en poche. Ses parents ont toujours cru en lui, parfois même plus qu’Artus lui-même : "Mes parents mon toujours soutenu alors qu’ils ne sont pas du métier, ils m'ont toujours fait confiance. Bizarrement, c’est moi qui disais 'Ce n'est pas un métier'. Je me suis dit que ça allait être trop compliqué, que je n'avais sûrement pas ce petit truc en plus... Mine de rien il y a quand même le côté physique. Le cinéma je vais faire une barre dessus, je fais 130 kilos ! S'ils font un remake de Titanic, ce n'est pas pour moi. Ou alors je fais le bateau !"

En guerre contre le racisme et l'homophobie

 La vraie force d’Artus, c’est d’être proche des gens. Il fait rire parce qu’il est au plus près de ce qu’ils ressentent, et ce sont des valeurs qu’il veut porter. "J’ai tellement rien à me reprocher quand je fais des blagues sur les Arabes, sur les noirs, sur les juifs, sur les homosexuels ! Je suis clair avec moi-même là-dessus, il n'y a pas une once de racisme ou d’homophobie."

Si vous voulez y aller et vous amuser avec Artus, c’est jusqu’au 26 janvier au théâtre de la Tour Eiffel.   

Vous êtes à nouveau en ligne