Madeleine Chapsal n'avait plus envie d'écrire

Avec " David ", paru chez Fayard, Madeleine Chapsal confie sa relation intime avec son "fils de coeur" David Servan Schreiber, l'enfant qu'elle n'a jamais pu avoir avec son mari JJSS. Et quand il est mort l'an dernier, elle n'a plus eu envie d'écrire : "J'étais sidérée, et puis écrire pour qui, pour quoi, je n'avais plus envie de transmettre."

Dans cette seconde partie de notre entretien, Madeleine Chapsal livre aussi sa façon de travailler : "J'écris le matin entre 7h et midi. L'après-midi je ne suis plus bonne à rien, qu'à recueillir des sensations nouvelles. Quelque part dans ma tête le chapitre du lendemain se prépare mais j'en suis inconsciente. Je dors, je me réveille, et la première phrase est là !"

Ecrivain prolifique, Madeleine Chapsal place son existence au coeur de ses livres. Dès qu'il lui arrive quelque chose, elle en fait un roman : "La Charente entre dans ma maison j'écris "L'inondation", je me fais virer par mon amoureux j'écris "La maison de jade", maintenant "David" ; c'est ma vie intérieure que je mets à l'extérieur !"

Vous êtes à nouveau en ligne