"Virginia et Vita", de Christine Orban

Comment un écrivain construit-il un chef-d’œuvre ? Cette question est au centre de "Virginia et Vita", livre que Christian Orban avait écrit il y a vingt-trois ans et qu’elle republie aujourd’hui avec quelques modifications.

 

Ce livre interroge l’amour de la grande romancière Virginia Woolf pour son amie Vita ; une passion qui a donné naissance à un roman inoubliable, Orlando .

Virginia et Vita , de Christine Orban est publié par Albin Michel (236 p., 17€) Note : ****

Le Mot de l'éditeur  

En 1927, Virginia Woolf et son mari éditeur Léonard vivent à Monk’s House dans la campagne du Sussex. Elle vient de publier La promenade au phare et vit une passion tourmentée avec Vita Sackville-West, aristocrate et romancière elle aussi, qui se partage entre l’immense château paternel de Knole et Long Barn, la demeure de son époux Harold. La fascination que ressent Virginia pour Vita, l’opposition entre son milieu bohème et la vieille aristocratie anglaise l’amènent à prendre pour sujet de son nouveau roman l’excentrique Vita qui n’a pour règle que le plaisir de l’instant. Ainsi naît Orlando, homme et femme à la fois, de l’amour et de la frustration, de la jalousie et de la complicité de deux femmes exceptionnelles. Virginia va métamorphoser sa relation amoureuse en création littéraire.

Christine Orban a publié avec succès presque tous ses ouvrages aux éditions Albin Michel dont Le pays de l’absence , paru en janvier 2011. Il y a vingt ans elle publiait sous le nom de Christine Duhon et sous le titre Une année amoureuse de Virginia Woolf , ce roman qu’elle a revu intégralement.

Vous êtes à nouveau en ligne