"Souviens-toi de m'oublier", de Régis Descott

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous aimerions tous, à un moment ou un autre de notre vie, oublier une action misérable, une souffrance ou un bonheur perdu. Mais comme c'est impossible, on se prend à rêver à une potion magique qui effacerait les mauvais souvenirs. C'est autour de ce thème que l'écrivain Régis Descott a construit son nouveau roman étrange et inquiétant.

Souviens-toi de m'oublier , de Régis Descott est publié chez Lattès (244 p., 19E) – Note : ***

Résumé : Max était un crève-la-faim lorsqu il peignait Iris. Aujourd
hui, ses tableaux s'arrachent à des prix auxquels il n'aurait jamais osé rêver.
Des tableaux de singes, cyniques, réalistes, grinçants. Fini les nus, fini les
portraits d enfants. Iris, journaliste politique, a passé ces deux dernières
années à oublier son histoire avec Max, à se reconstruire auprès d'Antoine,
député aux dents de loup en passe d'obtenir un ministère.

Mais confrontée un soir à cet homme qu'elle a tant aimé autrefois, qui n'a
peint qu'elle pendant quatre ans, Iris se heurte à une réalité terrifiante :
Max ne la reconnaît pas. Vengeance ? Désespoir ? Amnésie ? Comment ont-ils pu
devenir deux étrangers l'un pour l'autre, avec ces souvenirs qu'elle est
désormais seule à partager ?

L'étrange trio va vite découvrir qu'on a parfois beaucoup à perdre à remuer le
passé.

Vous êtes à nouveau en ligne