"Sibir. Moscou - Vladivostok, Mai - Juin 2010", de Danièle Sallenave

Au printemps 2010, à l’initiative des autorités française et russe, un groupe d’écrivains français a traversé la Sibérie à bord du Transsibérien. A l’issue de ce voyage, plusieurs auteurs ont publié un livre dont Danièle Sallenave, de l'Académie Française. Un journal de bord qu’elle a simplement intitulé "Sibir".

Sibir. Moscou - Vladivostok, Mai - Juin 2010 , de Danièle Sallenave est publié par Gallimard.

Résumé : Sibérie en russe c’est "Sibir", du nom d’un petit royaume
mongol défait par les Russes après la victoire d’Ivan le Terrible en 1552 sur
les Tatares de Kazan. Symbole et départ d’une conquête et d’une colonisation de
la Sibérie qui durera des siècles. Située en Asie par la géographie, la Sibérie
appartient à l'Europe par l'histoire et par la civilisation. L'Europe ne
s'arrête pas à l'Oural. "Comment cela s'est imposé à moi, je le raconte jour
après jour, tandis que sous mes yeux s’étire un paysage de forêts, de campagnes
désertées, de grands fleuves, de villes géantes, de gares monumentales". Le
printemps explose sur la trace enfouie des anciens goulags. Et le Transsibérien
pousse l'Europe devant lui à travers dix mille kms et onze fuseaux horaires. "Sibir ! sibir !" chuchotent les roues.

Vous êtes à nouveau en ligne