"Piaf. Un chant d'amour" de Patrick Mahé et Philippe Lorin

Cinquante ans après sa mort, Edith Piaf demeure la chanteuse française la plus célèbre au monde. Mais sa vie tumultueuse, ponctuée par les passions et l'amour, a aussi été rythmée par le désespoir et la mort. C'est ce que rappelle Patrick Mahé dans son nouveau livre, illustré par Philippe Lorin, un des maîtres du crayonné et du fusain.  Un voyage au cœur d'une existence exceptionnelle.

Piaf. Un chant d'amour de Patrick Mahé et Philippe Lorin est publié aux éditions Hoëbeke (124 p.)
– Note : ***

Ce livre-album est un voyage. Un voyage au bout des nuits (et des jours)
d'Edith Piaf. Une vie pas toujours rose, qu'elle a pourtant voulu
chanter, voire louer, en guise d'exorcisme. Ce voyage, au cœur d'une
époque en noir et blanc, est conduit par le trait d'un artiste,
l'illustrateur Philippe Lorin , maître du crayonné et du fusain. Un portraitiste d'abord, mais aussi un gardien d'atmosphères , tel que l'aurait adoubé Arletty. Ce voyage est guidé par les mots de Patrick Mahé ,
auteur de nombreuses biographies, récits, "beaux livres" et romans.
C'est lui qui en a conçu le découpage. Ancien rédacteur en chef de Paris Match , il a ponctué du "poids des mots" cette balade
autour d'une vie, pas comme les autres... De Piaf, on croit tout
connaître, tout savoir. Pas si sûr... De sa naissance mystérieuse à sa
mort pathétique, à 44 ans – on l'a d'abord cachée pour conduire
clandestinement sa dépouille de la Côte d'azur à son domicile Parisien –
l'histoire vraie tutoie le légendaire. Ce livre album jalonne les
mille et une étapes d'une vie tumultueuse. Elle signe le contre-point
des fastes de "la Belle Epoque". Son fanal tient en un mot : l'amour.
Mais le désespoir et la mort en rythment trop souvent l'infernal tempo.

Vous êtes à nouveau en ligne