Le livre du jour. Oscar Coop-Phane : "Mâcher la poussière"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce livre est tiré d’une histoire vécue. Il raconte la vie d’un d’homme important condamné par la mafia à vivre 50 ans dans le même hôtel, jusqu'à sa mort. 

La liberté est le bien le plus précieux. C’est ce que le rappelle le jeune et brillant écrivain Oscar Coop-Phane dans son nouveau roman Mâcher la poussière. Ce livre est inspiré d’une histoire vraie. Il raconte la vie d’un d’homme condamné par la mafia à vivre 50 ans dans le même hôtel.

Une méditation sur le temps

"Je suis parti d'un fait-divers assez incroyable. C'est l'histoire du baron di Stéfano qui était un riche propriétaire terrien. Il voit un jour un gamin lui voler des amandes sur ses terres, lui tire dessus, le tue. Problème, il se trouve que le gamin était le neveu d'un grand parrain de la mafia. La mafia pour se venger ne peut pas supprimer le  baron di Stéfano parce qu'il est trop important pour la région et donc ils l'ont assigné à résidence, dans un hôtel où il a vécu une cinquantaine d'années, jusqu'à sa mort", raconte Oscar Coop-Phane. "Ce qui m'a intéressé ensuite c'était d'essayer d'imaginer ce que peut fabriquer ce type pendant 50 ans dans un hôtel", poursuit l'auteur.

50 ans dans un hôtel, le temps n'existe plus de la même manière, il s'effrite

Oscar Coop-Phane

Le livre du jour

Vous êtes à nouveau en ligne