Le livre du jour. "Mobutu", de Jean-Pierre Langellier

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Mobutu", Jean-Pierre Langellier revient sur l'enfance, la dictature, et la fin de règne de celui qui a dirigé le Congo d'une main de fer pendant 32 ans.

Mobutu a dirigé le Congo d’une main de fer entre 1965 et 1997. Sa dictature a été terrible et corrompue mais il a joué un rôle stratégique important contre le communisme. Dans Mobutu (éd. Perrin, 450 p., 22 euros), le célèbre journaliste du quotidien Le Monde, Jean-Pierre Langellier, publie la première grande biographie de ce tyran singulier qui avait rebaptisé son pays le Zaïre pour stimuler l’identité, les racines et les traditions des Congolais.

La violence et l'argent

"Mobutu Sese Seko, c'est 32 ans de règne absolu, raconte Jean-Pierre Langellier à franceinfo. Un petit gamin né dans le nord du Congo colonial, un bâtard qui ne connaît pas son père, qui est rebelle et qui est très intelligent." 

"Sa force aura sans doute été d'unifier" ce pays divisé entre 400 ethnies mais c'est aussi "un homme qui a gouverné par la violence, il a fait tuer beaucoup de gens, et par l'argent", explique l'auteur qui rappelle que, "après avoir été un allié absolu de l'Occident" pendant la Guerre Froide, "il est devenu une sorte d'obstacle."

Vous êtes à nouveau en ligne