Le livre du jour. "La communication utilise toutes formes d'émotions", selon Paule Constant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les festivals du livre et des écrivains recommencent en ce mois de mars.L'écrivaine Paule Constant, prix Goncourt 1998 avec "Confidence pour confidence", organise les Journées des écrivains du sud, ce week-end à Aix-en-Provence.

Avec le printemps, les salons littéraires sont de retour. Le week-end du 10 au 12 mars, Paule Constant, prix Goncourt et juré du célèbre prix présidé par Bernard Pivot, organise à Aix-en-Provence, ses traditionnelles Journées des écrivains du sud. 

Pendant trois jours, elle réunit des écrivains brillants qui se retrouvent pour échanger autour d'un thème imposé. Cette année, on parlera des émotions. L'une des manifestations les plus originales de la vie du livre. 

"L'émotion est consubstantielle à la nature humaine et d'ailleurs à toute nature vivante, chez les animaux aussi, souligne Paule Constant. De nos jours, elle apparaît comme absolument répandue, et on la trouve dans tous les domaines, aussi bien politiques, médias, et surtout dans les réseaux sociaux."

L'expression des émotions s'est donc exprimée de façon très diverse dans les sociétés au fil du temps. Par exemple, "dans l'antiquité, on essayait de maîtriser les affectes". Un signe de "la virilité", donc d'une "supériorité sur une société féminine ou d'esclaves".  

Les nouveaux modes de communications ont ainsi influencé les émotions. Elle "utilise toutes formes d'émotions, poursuit l'auteur. Il faut toucher, toucher vite, toucher au coeur de cibles."