"Le Diable d'abord" de Franck Hériot

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On ne peut pas échapper à son passé. C'est ce que rappelle Franck Hériot, journaliste spécialisé dans les enquêtes judiciaires et politico-financières, dans son nouveau polar. Un livre où le Diable est à la manœuvre.

Mot de l'éditeur

Qui est donc ce Faust qui provoque le commandant Gorin sur son propre terrain ? Qui se cache derrière ce personnage inquiétant laissant dans son sillage des corps sans tête ? Et, comme si cela ne suffisait pas, la Crim' du 36 quai des Orfèvres hérite d'un autre dossier où l'on croise des barbouzes et, en particulier, l'ex-compagne du commandant Gorin, devenue agent de la DCRI, la Direction centrale du renseignement intérieur.

Une partie de l'énigme se cacherait-elle dans le passé du commandant Gorin ? Ce passé où l'on croit, toujours un peu trop naïvement, que les secrets sont enfouis à jamais. Mais quand, par malheur, ils remontent à la surface, ils provoquent souvent des cataclysmes, et rares sont ceux qui peuvent supporter la vérité. Comme si le diable était à la manoeuvre. Le diable d'abord et avant tout.

Le Diable d'abord , de Franck Hériot est publié aux éditions du Cherche Midi (428 p., 19E). Notez d'autre part que Pocket publie en poche le premier polar de Franck Hériot intitulé La femme que j'aimais . L'histoire d'un homme que tout accuse et qui prouver son innocence (384 p., 6,70E).Note : ***