"La Berceuse de Staline", de Guillaume Prévost

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Staline, agent des services secrets ? Staline a-t-il travaillé pour les services secrets du Tsar ? A partir de cette hypothèse, Guillaume Prévost a imaginé un passionnant roman policier intitulé "La Berceuse de Staline".

Staline a-t-il travaillé pour les services secrets du Tsar ? A partir de cette hypothèse, souvent évoquée par les spécialistes du communisme, l’historien et écrivain à succès Guillaume Prévost a imaginé un passionnant roman policier intitulé La Berceuse de Staline . Une enquête dans la Russie des années 20. Guillaume Prévost.

La Berceuse de Staline , de Guillaume Prévost est publié par Nil Editions  (360 p., 20E)Note : ***

Mot de l'éditeur 

Être l'hôte de Lénine ne protège de rien quand on est par ailleurs la cible de Staline... Mars 1920. Alors que l'enquête sur laquelle il travaille à Paris – l'assassinat sauvage d'un ancien espion des services secrets du tsar – piétine, François-Claudius Simon, brillant inspecteur du 36, quai des Orfèvres, est envoyé en mission officieuse à Moscou, pour tenter de trouver un accord avec les autorités russes sur une autre affaire, délicate, qui met en cause un ministre de premier plan. Le jeune inspecteur est prévenu : si les choses tournent mal, il devra se débrouiller seul. Pas question que le gouvernement français prenne le risque de rallumer les hostilités avec ce régime incontrôlable. Or, dans l'atmosphère de paranoïa aiguë et de complot permanent qui caractérise la Russie de Lénine, les choses ne peuvent que mal tourner. Surtout quand un certain Joseph Staline s'en mêle...