"Jours inquiets dans l'île Saint-Louis" de Frédéric Vitoux

L’île Saint-Louis est l’un des quartiers les plus attachants de Paris. C’est là que Frédéric Vitoux, de l'Académie Française, a planté le décor de son nouveau roman. Un roman à la Simenon qui mêle avec brio une intrigue policière et un retraité qui tombe amoureux d’une jeune femme. Un livre mélancolique sur l’un des derniers villages de Paris.

Jours inquiets dans l'île Saint-Louis , de Frédéric Vitoux est publié chez Fayard (303 p., 19,50E) – Note : ****

Résumé : Un paisible avocat, veuf depuis longtemps, retiré dans l’Île Saint-Louis, enclave villageoise au cœur de Paris, chargée
d’histoire mais sans histoires, est témoin d’une agression perpétrée
en pleine rue par un inconnu. Ce fait divers fait irruption dans sa vie
et le bouleverse. Le suspect ne serait-il pas cet individu qui ne
cesse de le poursuivre jusqu’à son domicile, de le harceler pour lui
extorquer de l’argent ? Au même moment, la présence d’une jeune
femme vient comme un antidote adoucir son cauchemar, égayer sa vie de
célibataire d’un dernier flirt sans illusions.
La paix
reviendra-t-elle dans l’île que la colère des manifestants et des défilés populaires, en cet automne 2010, ne semble pas inquiéter ? 
On
sort de ce roman intrigant, léger et profond à la fois, comme d’un film de Claude Sautet.

Vous êtes à nouveau en ligne