"Intrigue à Giverny" d'Adrien Goetz

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le grand peintre impressionniste Claude Monet a-t-il joué un rôle d'espion dans la première guerre mondiale ? Cette question est au cœur du nouveau roman policier de l'historien d'art et écrivain Adrien Goetz.

Ce livre audacieux et brillant, vite devenu un best-seller, évoque la complicité artistique et politique de Monet et de celui qu'on surnommait le "Père la Victoire", Clémenceau.

"Intrigue à Giverny" d'Adrien Goetz est publié aux éditions Grasset.

 

(297 p.) – Note : ***

Si Pénélope Breuil, la fameuse conservatrice-enquêteuse de la série des " Enquêtes de Pénélope " (Intrigue à l'anglaise, Intrigue à Versailles...) pensait que son nouvel emploi au Mobilier National allait lui permettre de se reposer, elle se trompait. Alors qu'elle assiste à un dîner officiel au Musée Marmottan-Monet, deux fines connaisseuses de l'oeuvre du peintre disparaissent par magie. Le lendemain, l'une est retrouvée morte alors que l'autre, une religieuse du nom de soeur Marie-Jo, est aperçue à Monaco par Wandrille, le compagnon de Pénélope - Monaco où doit avoir lieu l'achat d'une toile inédite de Monet pour célébrer le mariage du prince Albert et de Charlène. On n'attend plus que l'aval de l'expert officiel... Qui est la mystérieuse soeur Marie-Jo ? Pourquoi est-elle à Monaco ? Et qui a tué Carolyne Square, son acolyte érudite en nymphéas ? Aidée du judicieux Wandrille, Pénélope repart sur ses traces, et d'abord à Giverny, l'ancienne maison de Monet, où un individu est entré par effraction quelques jours plus tôt, mais sans rien emporter... Entre les confidences des conservateurs, les enchères autour de la toile inconnue et la correspondance secrète retrouvée de Monet, Pénélope va découvrir un aspect méconnu de la vie du peintre. Son amitié avec Georges Clemenceau et ses voyages aux quatre coins du monde vont soudain prendre sens. Monet aurait-il été un espion au service de la République ?

Vous êtes à nouveau en ligne