"Ils ont vécu dans l'Algérie en guerre", de Raphaël Delpard

L'histoire officielle ne s'est pas jamais intéressée à la vie des civils pendant la guerre d'Algérie. Dans son nouveau livre, le cinéaste, romancier et historien Raphaël Delpard, l'un des auteurs les plus réputés sur l'Algérie, raconte le quotidien des familles pieds noirs ; les relations entre Européens et Algériens et les réactions des communautés face à la montée de la violence et de la haine. Une enquête sur une tragédie qui demeure encore méconnue.

Résumé :

L'histoire officielle de la guerre d'Algérie s'est peu intéressée aux
civils, français ou autochtones, leur préférant le récit des combats et
les témoignages d'appelés. Ils furent pourtant les premières victimes du
conflit. Comment ont-ils vécu au quotidien durant les huit années
d'affrontements ? De quelle manière ont-ils réagi aux bombes et aux
grenades du FLN ?
Raphaël Delpard s'est attaché à faire entendre la
voix des anonymes, femmes et hommes, qui furent les grands sacrifiés de
cette guerre et de sa mémoire. Il montre comment s'est dégradée la
relation entre Européens et Algériens, cédant à la méfiance et à la
peur. Comment le délitement de la société algérienne a entraîné les
communautés dans un affrontement sournois, générateur de haine. Il donne
la parole aux enfants de l'époque qui, accrochés à leur paradis, ne
croient pas à la guerre, refusent l'inéluctable et tournent le dos au
massacre dont ils sont parfois les témoins, jusque dans leur famille.
Tandis que d'autres, face à la fin programmée de la présence européenne,
s'engagent dans la lutte armée, imposant à leur tour un terrorisme de
survie.
Témoignages inédits et archives jamais révélées mettent au
jour les cicatrices toujours à vif d'une tragédie qui n'a pas encore
livré tous ses secrets ni toutes ses souffrances.

Vous êtes à nouveau en ligne