"Du domaine des murmures" de Carole Martinez

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A quarante-cinq ans et avec son deuxième roman, {{Carole Martinez}} est la star de la rentrée littéraire. Le public, les critiques et les jurés des prix Goncourt, Renaudot et Médicis lui font la fête.

Il faut dire que son livre intitulé Du domaine des murmures est à la fois original et exceptionnel. L’histoire d’une jeune femme, Esclarmonde, qui, au XIIe siècle, décide se faire emmurée avec pour seule ouverture sur le monde, une petite fenêtre pourvue de barreaux. Et, dans cette cellule, elle se retrouve au carrefour des vivants et des morts.

Du domaine des murmures de Carole Martinez est publié chez Gallimard (201 p., 16 ,90E)

  • Note : ****

    Mot de l'éditeur

    En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe.
    Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte.
    Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.

Vous êtes à nouveau en ligne