"Dieu, ma mère et moi" de Franz-Olivier Giesbert

Franz-Olivier Giesbert n’a jamais cherché Dieu. Il est, pour ainsi dire, né avec lui et depuis il vit avec lui. C’est ce que confesse l’écrivain et patron du journal Le Point dans "Dieu, ma mère et moi". Cette sorte de manuel à l’usage des croyants et des incroyants, qui mélange la gouaille et l’érudition, est un livre émouvant et plein d’humour.

Dieu, ma mère et moi , de Franz-Olivier Giesbert est publié par Gallimard (188 p., 16,90€) – Note : ****

Résumé : "Je n'ai jamais eu à chercher Dieu : je vis avec lui. Avant
même que je sois extrait par des spatules du ventre de ma mère où je serais
bien resté, si on m'avait demandé mon avis, il était en moi comme je suis en
lui. Il m'accompagne tout le temps. Même quand je dors.

C'est ma mère qui m'a inoculé Dieu. Une caricature de sainte mystique qu'un
rien exaltait, des pivoines en fleur aussi bien qu'une crotte de son
dernier-né, au fond du pot. Je suis sûr qu'elle avait de l'eau bénite en guise
de liquide amniotique. Elle exsudait la foi."

Vous êtes à nouveau en ligne