"Daffodil Silver", d'Isabelle Monnin

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comment continuer à aimer ceux qui disparaissent avant nous. Cette question est au coeur du nouveau livre d'Isabelle Monnin, journaliste au Nouvel Observateur et auteur de deux romans remarqués. C'est l'histoire d'une femme qui tente jusqu'à la folie douce de faire revivre sa soeur.

Résumé :

Elle doit solder la succession de ses parents récemment
disparus. Avant d'accepter ou de refuser l'héritage colossal qu'ils lui
laissent, elle veut raconter au notaire leur singulière histoire.

Le récit commence bien avant sa naissance, quarante ans auparavant. La mère de
Daffodil s'appelle Lilas. Elle est la première des deux filles de Marguerite et
Marcel, le propriétaire de l'usine des Souvenirs Faure. Trois ans après elle,
est née sa moitié miraculeuse, l'autre face de sa médaille, un soleil :
Rosa.

Les sœurs sont inséparables. Elles rêvent d'ailleurs et de création, sont le
noyau d'un joyeux groupe d'amis. Ensemble, ils jouent aux cartes et s'inventent
des avenirs glorieux. Mais beau temps ne dure jamais.

Alors que Lilas vient de donner naissance à sa fille, Rosa meurt
brutalement. Passé le choc, vient le sursaut : Lilas décide, pour prolonger d'autant la vie
de sa sœur et donner un sens à la sienne, d'écrire un livre qu'on mettrait
autant de temps à lire que Rosa a vécu. Vingt-six ans, trois mois et six jours.
Une cathédrale peut être magnifique et monstrueuse. La quête est vaine. Elle se
heurte à l'indéfinissable de chacun, à ses mystères.

Vous êtes à nouveau en ligne