"Adieu", de Jacques Expert

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Adieu, de Jacques Expert (éditions Sonatine)

Des personnages ordinaires peuvent basculer dans le cauchemar et la noirceur en quelques instants. C’est ce que rappelle Jacques Expert, directeur-adjoint de Paris Première, dans son nouveau polar.

Adieu, de Jacques Expert est publié aux éditions Sonatine (328 p., 20E)

  • Note : ****
(Radio France © Sonatine)

Le Mot de l'éditeur

2001, Chatenay Malabry. Une mère, son fils et sa fille sont retrouvés assassinés à leur domicile. Une famille apparemment sans histoires. Le père est porté disparu. Est-il lui aussi une victime ou bien le coupable ? Les recherches s’organisent, sous la direction du commissaire Langelier. Un mois plus tard jour pour jour, c’est au tour d’une seconde famille, tout aussi ordinaire, d’être abattue dans des circonstances identiques. Là aussi le père reste introuvable.
Presse, politique, police, les avis sont unanimes, un tueur en série est à l’œuvre. Seul Langelier s’entête à concentrer tous ses efforts sur la piste des pères, qu’il soupçonne d’être à l’origine des massacres. Devant son obstination, et son manque de résultat, son supérieur et ami, le commissaire Ferracci est obligé de lui retirer l’affaire.
Commence alors entre les deux hommes un combat larvé, chacun s’efforçant de démontrer sa propre vérité, un combat qui tourne bientôt à l’obsession et qui ne prendra fin que dix ans plus tard avec la révélation hallucinante d’une incroyable réalité. Comme dans ses précédents romans, Jacques Expert, met en scène avec maestria le quotidien de personnages en apparence ordinaires, mais dont la face cachée révèle d’insoupçonnables noirceurs.

Vous êtes à nouveau en ligne