Les suites des attentats de Paris et Montrouge en outre-mer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une délégation de chefs religieux musulmans est partie de Mayotte mercredi pour une tournée dans l’hexagone.

 L’invitation avait été lancée il y a plusieurs mois par des parents originaires de l’île française de l’océan indien, installés en métropole, et inquiets devant la radicalisation de certains jeunes attirés par les combats en Syrie.

Après Marseille et Mazamet, ils arrivent aujourd’hui à Limoges, où vit une importante communauté mahoraise, pour expliquer aux nouvelles générations l’exacte signification du mot "djihad"…

L’un de ces émissaires, El Mamouni Mohamed Nassur, interrogé par Mayotte 1ère avant son départ, nous a livré ses impressions et ses motivations.

Les obsèques de Clarissa Jean-Philippe, abattue à Montrouge par le djihadiste Amédy Coulibaly, auront lieu lundi 19 janvier en Martinique, dans sa commune de Sainte-Marie. Ce dimanche, une veillée funèbre est ouverte au public, invité à venir se recueillir sur la dépouille de la jeune policière municipale avec des fleurs ou des affiches portant l’inscription "Je suis Clarissa" ou "Mwen sé Clarissa" en créole. 

La Martinique où les attentats de Paris et de Montrouge ont réveillé de douloureux souvenirs pour un homme dont l’un des fils avait quitté son île pour rejoindre les rangs de Daech en Syrie.

Le 23 mai dernier, les renseignements généraux l’appelaient pour lui annoncer que le jeune homme était mort, déchiqueté par les explosifs qu’il portait lors d’une attaque suicide contre un poste de police en Irak. Pour la première fois, ce père de famille a accepté de témoigner, au micro de Martinique 1ère de Guy Étienne, dénonçant au passage l’embrigadement des jeunes via l’internet.

 

Cap sur la Guyane où chaque dimanche depuis l’Epiphanie, des cavalcades rassemblent musiciens et danseurs au milieu d’une foule bigarrée pour célébrer le carnaval… Le roi Vaval a pris cette année la forme du dieu des mers, Poséidon, tout droit sorti des Abysses. Et pour leur premier défilé, sept groupes se sont succédé dans les rues de Cayenne. 

Jean-Marie Chazeau d'Outremer 1ère

Vous êtes à nouveau en ligne